Fracture du crâne ou traumatisme crânien : la différence

Suite à un choc sur la tête, des douleurs violentes peuvent faire craindre une fracture du crâne. Il s’agit d’un traumatisme crânien qui relève de l’urgence médicale.

Publicité

© Istock

Fracture du crâne : définition

En cas de choc sur la tête, il existe un risque de fracture du crâne, c’est-à-dire une fêlure de la boîte osseuse qui abrite le cerveau. Celle-ci est visible à la radiographie. Elle peut entraîner la formation d’un hématome ou une lésion cérébrale. Dans ses formes graves, la fracture du crâne peut entraîner de graves séquelles.

Publicité
Publicité

Fracture du crâne : symptômes

Lorsque les os entourant le cerveau sont brisés lors d’un traumatisme crânien, on est en présence d’une fracture du crâne. Celle-ci peut être liée à une fracture du rocher ou encore à une perte de connaissance. Selon le niveau de gravité, les symptômes d’une fracture du crâne peuvent être :
- une perte de connaissance ;
- des maux de tête ;
- des nausées ;
- des vomissements ;
-
des troubles neurologiques (vision, audition, équilibre) ;
- un saignement interne ;
- une otorragie ou saignement par l’oreille.

Tout traumatisme crânien nécessite une consultation en urgence.

Traumatisme crânien : définition

Un traumatisme crânien (TC) est dû à un choc sur la boîte crânienne. Selon les cas, il peut être grave ou bénin. Son niveau de gravité dépend de la présence ou non d’un hématome ou de lésions cérébrales liées au choc. L’hématome se forme lorsqu’il existe un saignement entre le cerveau et le crâne du patient. Quant aux lésions, elles font suite au cisaillement ou à l’écrasement du cerveau. Dans tous les cas, un traumatisme crânien justifie un appel aux services de secours d’urgence, que le sujet soit victime d’une fracture du crâne ou non.

 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X