Coma : qu’est devenu Michael Schumacher cinq ans après son terrible accident ?

Publié le 03 Janvier 2019 par Morgane Garnier, Journaliste Santé
Victime d'un grave accident de ski qui l'a plongé dans le coma pendant de longs mois, le septuple champion du monde de Formule 1 Michael Schumacher fête ses 50 ans le 3 janvier 2019. L'occasion de faire le point sur son état de santé, un secret jusqu'ici extrêmement bien gardé.
Publicité

C'est un sujet qui enflamme la presse, car énigmatique à bien des niveaux : que devient Michael Schumacher ? Outre son terrible accident de ski qui l'a plongé dans le coma de 2013 à 2014, le mystère entourant son état de santé suscite également l'étonnement. Toutefois, à l'occasion des 50 ans du septuple champion du monde de Formule 1 le 3 janvier 2019, son entourage semble enfin avoir décidé de nous en dire un peu plus à ce sujet, et se veut rassurant.

"Michael est entre les meilleures mains"

"Soyez assurés que Michael est entre les meilleures mains et que nous faisons tout ce qui est humainement possible pour l'aider, écrit la famille du sportif dans un communiqué publié sur sa page Facebook. Veuillez comprendre que nous respectons les souhaits de Michael et maintenons privé le sujet très sensible qu'est sa santé, comme toujours." Un sujet sensible régulièrement en proie aux rumeurs, que le père de Michael Schumacher, Rolf, a souhaité faire taire : dans une interview accordée au Daily Mail le 16 décembre 2018, il affirmait que son fils n'était désormais plus alité ni sous assistance respiratoire.

Publicité

Une véritable victoire puisqu'encore en 2016 Michael Schumacher, qui poursuit ses soins à son domicile dans la commune de Gland en Suisse, était incapable de marcher. Hospitalisé au CHU Grenoble juste après son accident survenu à Méribel en Savoie et qui lui a provoqué un traumatisme crânien, son pronostic vital a été engagé pendant de longs mois. Malgré les séquelles d'une telle lésion, qui peuvent être graves et nombreuses, le champion semble ne pas se laisser abattre.

Publicité

Traumatisme crânien : quelles séquelles ?

On estime à 200 pour 100 000 habitants le nombre de traumatismes crâniens par an en France. Selon l'Union nationale des associations de familles de traumatisés crâniens et cérébro-lésés (UNAFTC), ceux-ci correspondent à "une lésion cérébrale d'origine traumatique". S'il existe différents degrés de gravité, les traumatismes crâniens sévères représentent 10% de la totalité de ces accidents. Parmi les séquelles qu'ils engendrent le plus souvent, on retrouve :

  • "les séquelles sensorielles : troubles visuels (vue double ou diplopie, atteinte d'un nerf optique ou du champ visuel), perte du goût, de l'odorat, du toucher ;
  • les séquelles physiques : troubles de la motricité (hémiplégie, voire tétraplégie dans les cas les plus sévères), de la coordination et de l'équilibre (syndrome cérébelleux), troubles orthopédiques ou encore crises d'épilepsie ;
  • les déficits endocriniens, par lésion de l'hypophyse, pouvant majorer certains troubles, en particulier la fatigue ou les troubles sexuels ;
  • les séquelles cognitives : combinaison de différents troubles associant une lenteur mentale, des troubles de l'attention, de la concentration, une difficulté à faire plusieurs choses à la fois, des troubles de la mémoire et enfin des troubles des fonctions exécutives (difficultés de gestion de tâches nouvelles ou inhabituelles, de planification, d'organisation, d'inhibition, de raisonnement, de jugement)."

Vidéo : Michael Schumacher : quel est son état de santé 5 ans après son dramatique accident ?

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X