Candida albicans : les traitements médicaux

Qu’il soit à l’origine d’une infection fongique cutanée ou génitale, Candida albicans nécessite un traitement médical approprié, pour stopper sa prolifération et rétablir un équilibre au sein de la flore dans laquelle il vit normalement. Cela passe généralement par l’administration d’un traitement local (pommade, crème). En cas d’atteinte importante ou de récidives répétées, la prise de médicaments à visée antifongique est parfois privilégiée. Certaines mesures hygiénico-diététiques devront également être adoptées pour éviter les rechutes : port de vêtements amples, pratique sportive régulière, alimentation équilibrée…

Candida albicans : les traitements non médicamenteux

Parallèlement à une prise en charge médicale, certaines alternatives non médicamenteuses peuvent s’avérer complémentaires et très efficaces. Si l’hygiène corporelle joue un rôle essentiel dans la prévention des mycoses, l’alimentation également. Certains aliments, par exemple, permettent de lutter contre la prolifération de Candida albicans. C’est le cas, notamment, de l’ail qui est réputé pour ses vertus antifongiques naturelles. En outre, de nombreuses plantes s’avèrent également très efficaces. Ainsi, les phytothérapeutes recommandent l’emploi d’extraits d’arbre à thé, d’échinacée, de citronnelle ou encore de calendula.

> Un expert santé à votre écoute !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.