Sommaire

Un saignement anal récurrent

Un saignement anal récurrent© Adobe StockC’est-à-dire : le symptôme que l’on rencontre le plus fréquemment en cas de tumeur de l’anus est le saignement anal. Ces saignements sont peu importants, mais restent réguliers notamment lors de l’évacuation des selles.

Pourquoi : "Les tumeurs ont des comportements anarchiques et ont tendance à faire saigner. C’est l’un des symptômes qui alerte le plus les personnes, même si dans 90 % des cas, ces saignements sont entraînés par des hémorroïdes* " explique le Dr Vendrely.

Sachez-le : le cancer de l’anus touche souvent les personnes de plus de 70 ans mais aussi les personnes immuno-déprimées (atteintes du VIH ou greffées et sous immunosuppresseurs**). L’un des principaux facteurs de risque est une infection à un papillomavirus (HPV16 ou 18***). Très contagieux, celui-ci est en général éliminé par l’organisme, mais chez certaines personnes, sans que l’on comprenne le fonctionnement, le virus peut s’implanter dans les cellules du canal anal ou de la marge anale et entraîner des lésions pré-cancéreuses.

Le mieux : en cas de symptomatologie persistante au-delà d’un mois, il est nécessaire de consulter un proctologue.

* Tous les symptômes du cancer de l’anus peuvent être les signes également d’autres pathologies comme les hémorroïdes.

** chez les personnes immuno-déprimées, il est important de réaliser un examen proctologique une fois par an. Pensez-y : le port du préservatif ne préserve pas. Une consultation est alors indispensable chez les personnes à risque comme les homosexuels et les femmes qui ont eu des lésions précancéreuses au niveau du col de l’utérus (le même virus est incriminé : HPV 16 ou 18) chez un proctologue.

*** comme pour le cancer du col de l’utérus. La vaccination peut être conseillée.

Des douleurs ou des sensations de pression dans la région anale

C’est-à-dire : des douleurs sont ressenties dans la région de l’anus et lors de la défécation. Ce symptôme fait partie des premiers signes révélateurs d’un cancer de l’anus, surtout s’ils sont accompagnés de sang dans les selles, de constipation chronique et de démangeaisons dans la zone anale.

Pourquoi : "La tumeur, en grossissant, obstrue le canal anal, et entraîne des douleurs et une gêne en déféquant" explique le Dr Vendrely.

Pas de panique cependant : dans la plupart des cas, ce genre de douleurs a une cause anodine comme des hémorroïdes.

Le mieux : en cas de symptomatologie persistante au-delà d’un mois, il est nécessaire de consulter un proctologue.

Des démangeaisons dans la région anale

Des démangeaisons dans la région anale© Adobe StockC’est-à-dire : la démangeaison anale est une sensation désagréable que l’on ressent au niveau de la peau qui se trouve autour de l'anus et qui pousse à se gratter. Cette affection est appelée aussi prurit anal.

Pourquoi : "C’est un symptôme très banal, qui n’alerte pas vraiment les personnes, ni les médecins, car il n’est pas clairement spécifique à un cancer de l’anus" explique le Dr Vendrely.

Pas de panique : les démangeaisons de l’anus peuvent avoir des origines multiples. Ce n’est habituellement pas le signe d'une maladie grave (le plus souvent, cela peut être provoqué par des hémorroïdes, une sécheresse cutanée...), sauf si elles sont accompagnées d’autres symptômes comme des saignements, des douleurs à la défécation, un changement de transit intestinal…

Sachez-le : tous les symptômes du cancer de l’anus peuvent être les signes également d’autres pathologies comme les hémorroïdes.

Un écoulement de mucus de l’anus

Un écoulement de mucus de l’anus© Adobe StockC’est-à-dire : cela se manifeste sous forme de pertes de mucus, un liquide visqueux et quasiment transparent. La consistance est identique à celle de la gélatine et elle est produite par la muqueuse du gros intestin.

Pourquoi : "Cela reste un symptôme rare. Une petite quantité de mucus dans les selles est normale. En revanche, des quantités importantes surtout si elles sont associées à du sang dans les selles, des douleurs à la défécation ou des changements dans le transit intestinal sont à prendre en considération et amener à consulter" explique le Dr Vendrely.

Une masse près de l’anus ou à l’aine

Une masse près de l’anus ou à l’aine© Adobe StockC’est-à-dire : on retrouve une petite masse dans la zone anale, qui peut s’accompagner d’une sensation de lourdeur, ou de la perception d’une masse sous la peau au niveau de l’aine.

Pourquoi : "C’est une extension directe de la tumeur. Cela peut évoquer également la présence d’un ganglion gonflé au niveau de l’aine" explique le Dr Vendrely.

Sachez-le : le cancer de l’anus le plus courant s’appelle le carcinome épidermoïde et débute au niveau de la muqueuse du canal anal.

Un changement de transit intestinal

Un changement de transit intestinal© Adobe StockC’est-à-dire : une constipation apparaît sans changement de régime alimentaire et sans réelles explications. Cette constipation peut alterner avec des périodes de diarrhées.

Pourquoi : "C’est un symptôme plus tardif. D’autres symptômes comme les saignements, les douleurs… sont en général déjà présents. Cela peut s’accompagner d’incontinence fécale. Dans ce cas, la tumeur a déjà bien évolué et le sphincter est alors touché" explique le Dr Vendrely.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Remerciements à la société nationale française de gastro-entérologie (SNFGE).

Vidéo : Ce que vous ne savez pas sur l’anus

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.