Thé : la boisson qui colore le plus vos dents

Publié le 20 Avril 2018 par Laurène Levy, journaliste santé
À cause des tanins et des polyphénols qu’il contient, le thé tâcherait plus les dents que le café. Mais avoir les dents jaunes n’est pas une fatalité car des solutions existent chez votre dentiste.
Publicité

© Adobe StockVous rêvez d’avoir des dents blanches ? Il va alors peut-être falloir lever le pied sur votre consommation de thé. Selon Jordan Kirk, un dentiste de la compagnie australienne de blanchiment des dents White Glo interrogé par le journal britannique The Sun, le thé serait pire que le caféen terme de coloration des dents.

Publicité
Publicité

Tanins et polyphénols jaunissent l’émail

Thé vert, thé noir ou thé aux fruits, tous les types de thé seraient incriminés. Mais les thés les plus à risque de colorer les dents seraient les thés les plus infusés, car ils contiennent plus de tanins, des composés qui jaunissent votre sourire, selon le Sun. En effet, “l’émail des dents est naturellement poreux et peut absorber les tanins du thé, ce qui entraîne une fâcheuse coloration brune sur vos dents" révèle Jordan Kirk au quotidien britannique. Autres molécules en cause : les polyphénols comme les théaflavines et les théarubigines, des antioxydants présents en grande quantité dans le thé et susceptibles de tâcher les dents.

Blanchiment des dents : consultez votre dentiste

Mais comment garder un sourire éclatant quand on aime le thé ? Outre les divers dentifrices promettant éclat et blancheur vendus en pharmacie et en supermarché, des solutions existent chez votre dentiste : selon les types de tâches, ce·tte professionnel·le pourra vous proposer un simple polissage, un blanchiment au peroxyde d’hydrogène ou le port de gouttières thermoformées à remplir de peroxyde de carbamide. Mais attention, seul un·e dentiste professionnel·le sera en mesure de mettre en place les précautions nécessaires pour protéger vos dents au maximum. Les "bars à sourire", certes moins chers que les rendez-vous dentaires, proposent un blanchiment moins durable qui nécessitera donc des séances répétées. Ces interventions récurrentes risquent d’abîmer l’émail des dents, d’endommager les nerfs et de générer des inflammations bucco-dentaires.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X