Risques de nécroses de la peau avec des produits contre les verrues

Publié le 05 Février 2018 par Bénédicte Demmer, journaliste santé
La revue médicale Prescrire met en garde contre un risque de brûlures et de nécroses définitives de la peau après avoir utilisé certains produits contre les verrues à base d'acide concentré. 
Publicité

© Adobe StockLe problème avec les verrues c'est qu'elles ont tendance à revenir. Au début, on tente les produits les moins forts, voire quelques solutions naturelles, mais plus elles sont récalcitrantes plus ont se tourne vers des produits radicaux. Or un nouveau dans sa nouvelle édition du mois de février, la revue médicale Prescrire rapporte une nombre de cas de nécroses profondes et de séquelles définitives de plus en plus fréquents suite à l'utilisation de verrucides à base d'acide concentrés.

Publicité

"Peu efficaces" et "fortement corrosifs"

La principale cause de cas de brûlures de la peau est due au fait que, malgré la taille réduite de l'applicateur du traitement contre la verrue, le produit déborde toujours un peu sur la peau qui n'a pas été touchée. "Au contact de la peau saine entourant la verrue, les verrucides acides, fortement corrosifs entraînent des brûlures profondes, voire avec nécrose selon la quantité de produit utilisée", explique la revue Prescrire. En fonction de l'endroit où la peau a été brûlée "peau, tendons, structures musculo-squelettiques ou nerfs, les séquelles sont des cicatrices, des déformations de doigts, des douleurs, des déficits sensitifs".

Publicité

Toujours selon Prescrire les verrucides à base d'acide concentrés sont "peu efficaces" et "fortement corrosifs". Une balance bénéfice/risque qui ne mériterait pas qu'on en achète selon la revue médicale.

Verrue plantaire : un traitement naturel de la verrue plantaire

L'ail et l'oignon sont des remèdes de grand-mère ayant fait leurs preuves sur les verrues plantaires. On peut notamment en utiliser un petit morceau pour frotter la verrue, deux à trois fois par jour jusqu'à sa disparition. Néanmoins, la plante idéale pour traiter les verrues plantaires reste la chélidoine, surnommée à juste titre "herbe à verrues". Le suc obtenu en cassant la tige peut être appliqué jusqu'à trois fois par jour sur la verrue. On notera que la chélidoine est déconseillée aux femmes enceintes, et qu'il est préférable de consulter un spécialiste de la phytothérapie avant d'utiliser une plante, quelle qu'elle soit. On n'hésite pas non plus à consulter un médecin généraliste si les verrues deviennent douloureuses, saignent ou se multiplient.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X