Minuscules, translucides, mais bien vivants. Un article publié le 12 février 2018 dans l’American Journal of Tropical Medicine and Hygiene rapporte qu’Abby Beckley, une femme de 26 ans vivant dans l’Oregon (nord-ouest des Etats-Unis), a contracté une infection oculaire due au ver parasite Thelazia gulosa. Un total de 14 vers a été retiré de son œil gauche. Ces parasites du genre Thelazia, dont l'espèce Thelazia gulosa fait partie, sont propagés par des mouches se nourrissant des larmes qui lubrifient le globe oculaire.

Irrigation de l’œil et forceps pour retirer les vers

La jeune femme a commencé à sentir une irritation dans son œil gauche. Une semaine plus tard, elle en retirait un petit ver translucide. Les auteurs de l’étude, des scientifiques rattachés aux Centres pour le contrôle et la prévention des maladies américains (CDC pour Centers for Disease Control and Prevention), révèlent avoir retiré les 14 vers du tissu conjonctif ou de la surface de l’œil de la patiente au moyen de petits forceps en forme de pince à épiler ou d’une irrigation oculaire. Ces parasites mesuraient tous moins d’un demi pouce (soit moins d’1,3 centimètre). Les symptômes ont cessés au terme de deux semaines.
Mais comment ces vers ont-ils colonisés l’œil d’Abby Beckley ? Selon le docteur Richard Bradbury, co-auteur de l’étude qui s’exprime dans un communiqué EurekAlert!, cette infection est plus souvent observée chez les personnes âgées ou chez les jeunes enfants, car "ces deux groupes sont moins susceptibles de pouvoir chasser les mouches propageant ces parasites de leur visage". Les chercheurs émettent l’hypothèse que la jeune femme a été en contact avec des mouches pendant une séance d’équitation ou une partie de pêche dans une zone côtière de l’Oregon où l’élevage bovin est commun.

Trois espèces de Thelazia dangereuses pour l’œil humain

Il s’agit du premier cas connu d’infection avec cette espèce de ver chez l’humain : ce parasite présent dans le nord des Etats-Unis et le sud du Canada n’avait jusqu’ici été observé que chez les bovins. "Les cas d'infections parasitaires des vers oculaires sont rares aux Etats-Unis, et ce cas s'est avéré être une espèce de Thelazia qui n'avait jamais été rapportée chez l'homme", raconte en effet le docteur Bradbury dans le communiqué. "Avant ce cas, nous pensions qu’il n'y avait que deux espèces différentes de ces vers pouvant infecter les humains dans le monde entier (Thelazia callipaeda en Asie et en Europe et Thelazia californiensis aux Etats-Unis, ndlr), nous devons désormais ajouter Thelazia gulosa comme troisième ver à cette liste." Si Abby Beckley n’a pas eu de séquelles oculaires, les vers du genre Thelazia peuvent parfois migrer à travers la surface de l’œil et occasionner des dommages sur la cornée voire même une cécité.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

-Case Report: Conjunctival Infestation with Thelazia gulosa: A Novel Agent of Human Thelaziasis in the United States. Bradbury et al., 12 février 2018,The American Journal of Tropical Medicine and Hygiene.
-Oregon woman first human infected with eye worms once only seen in cattle. Communiqué EurekAlert! du 12 février 2018.

Vidéo : Pourquoi vos yeux deviennent rouges

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.