Allergies : le remboursement des médicaments personnalisés réduit à 30%

Un arrêté du journal officiel du 6 juin 2018 annonce le déremboursement des solutions injectables pour les allergiques et le remboursement des spécialités allergènes personnalisé fixé à 30%.

Publicité
Publicité

© Adobe StockUn article du journal officiel du 6 juin 2018 officialise un ré-équilibrage des taux de remboursement en ce qui concerne les médicaments allergènes préparés spécialement pour un seul individu (APSI). Désormais le taux de remboursement sera de 30% pour toutes les spécialités APSI. Une bonne nouvelle pour les personnes traitées avec des comprimés sublingaux dont le remboursement ne s'élevait qu'à 15% auparavant, une moins bonne pour ceux qui prennent des gouttes sublinguales pour qui il était de 65%. L'objectif selon le décret est de "rendre plus cohérentes les modalités de prise en charge des APSI avec leur apport médical" et de les mettre au même niveau que les autres alternatives thérapeutiques. Les traitements par voies injectables, en revanche seront complètement déremboursées.

Un soulagement en "demi-teintes" pour les allergologues

L'arrêté officiel explique que selon les données dont le gouvernement dispose, les APSI auraient une efficacité faible et que la Haute Autorité de santé ne les recommandent qu'en deuxième intention, "voire même en troisième" compte tenu du nombre d'effets indésirables élevé par rapport aux autres traitements. Le but, selon le gouvernement serait de diriger les patients vers des spécialités alternatives plus efficaces et moins dangereuses.

Publicité

Informé par le gouvernement de cette décision, l'Association Française pour la Prévention des Allergies a réagi dans un communiqué en annonçant un soulagement "en demi-teinte", pour les allergiques et les allergologues. "Nous avons évité un taux de remboursement à 15% qui plongeait la moitié de la population dans l'impossibilité de se soigner", explique l'AFPRAL. En revanche, "la médecine personnalisée recule là où tout le corps médical clame qu'on soigne mieux des profils individuels avec des traitements sur mesure qu'avec des traitement de masse calibrés sur une moyenne".

Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés