Une nouvelle étude vient de découvrir pourquoi l'alcool augmente le risque de cancer de la bouche, mais aussi de maladies de gencives. Publiée par la New York University (Etats-Unis), les résultats montrent que boire ne serait-ce qu'un seul verre pas jour entraîne une réduction de bonnes bactéries présentes dans la bouche permettant ainsi aux germes plus néfastes de se développer.

L'alcool entraîne un déséquilibre bactériens dans la bouche

"Notre étude confirme clairement que l'alcool entraîne un déséquilibre du microbiote buccal pouvant entraîner un changement cellulaire qui favorise le développement de cancers", explique Jiyoung Ahn, épidémiologiste et auteur de l'étude. Pour en arriver à cette découverte, les chercheurs ont étudié les cas de 1044 volontaires âgés entre 55 et 87 ans, sans antécédents et tous en bonne santé au début de l'étude. Chacun ont dû donner des échantillons de salive et renseigner les scientifiques sur leurs habitudes de consommation en matière d'alcool. Chacun d'entre-eux ont été divisés en trois groupes : ceux qui n'en boivent pas, les consommateurs modérés et les gros consommateurs d'alcool. Le groupe d'étude a ensuite suivi l'évolution de la flore bactérienne buccale dans chacun des groupes.

Concernant ce lien de cause à effet : les chercheurs émettent deux hypothèses : l'acidité élevée des boissons contenant de l'alcool renderait le terrain buccal hostile au développement de bonnes bactéries et l'accumulation de toxines dans la bouche à cause de la dégradation des produits chimiques utilisés dans la fabrication de l'alcool favoriseraiennt la formation de mauvaises bactéries.

Plus de recherches se poursuivent afin d'en savoir plus sur cette question.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Drinking affects mouth bacteria linked to diseases, Eurekalert, 23 avril 2018

Vidéo : L'alcool augmente le risque de cancer de la bouche

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.