Brûlures de l'œsophage : une mycose en cause ?

Publicité

Les brûlures de l’œsophage peuvent avoir des origines diverses. Outre le cancer de l’œsophage et ses symptômes spécifiques, les brûlures de l’œsophage peuvent également être dues à une mycose. En effet, les mycoses sont des champignons qui n‘affectent pas seulement la peau mais aussi le tube digestif, et l’œsophage en particulier.

Publicité

Cancer de l’œsophage : symptômes

Les principaux signes du cancer de l’œsophage, lorsque celui-ci est suffisamment avancé, sont la gêne à la déglutition, une toux persistante, une salivation excessive, des crises de hoquet mais aussi des régurgitations et une douleur vague au niveau de la poitrine. Ces deux derniers symptômes peuvent donner une sensation de brûlure. Néanmoins, ce n’est qu’avec la présence de symptômes associés et, à terme, de signes généraux (fatigue permanente, amaigrissement, etc.) qu’on peut évoquer un cancer de l’œsophage. Pour le confirmer, des examens plus poussés seront nécessaires, sachant que ce cancer touche essentiellement des hommes de plus de 50 ans.

Mycose de l’œsophage

Publicité

Diverses catégories de champignons sont naturellement présentes au sein de notre système digestif (la fameuse flore intestinale), y compris au niveau de l’œsophage. Mais dans certaines situations (infection, stress, trouble immunitaire, etc.), ce microbiote peut se dérégler et favoriser une prolifération anormale de champignons, notamment le Candida albicans (on parle de candidose). Cette mycobactérie, lorsqu’elle se développe au niveau de l’œsophage, entraîne tout d’abord des brûlures œsophagiennes (pyrosis), des difficultés à déglutir, mais aussi une fatigue inhabituelle et de la fièvre en raison de l’inflammation. Finalement, les brûlures de l’œsophage seront bien plus souvent dues à une mycose qu’à un cancer, surtout si elles surviennent chez une personne de moins de 50 ans.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité