Reconnaître l'autisme adulte

Reconnaître l'autisme adulte
Publicité

L’autisme est un trouble envahissant du développement qui apparaît généralement dès les premiers mois. Cependant, les premiers signes passent parfois inaperçus. Or, l’autisme chez l’adulte est plus difficile à reconnaître que chez l’enfant. C'est pourquoi la Haute Autorité de la Santé (HAS) a mis en place une démarche diagnostique pour faciliter la détection de l’autisme tardif.

Publicité

Publicité
Champs d’évaluation pour diagnostiquer l’autisme chez l’adulte La HAS préconise l’évaluation des personnes susceptibles d’être atteintes d’une forme d’autisme, sur la base de l’observation et de plusieurs examens : observation clinique, degré d’autonomie, fonctionnement global, sensibilité, motricité, intégration (sociale, professionnelle et environnementale), problèmes divers, comportement, examen psychologique… Symptômes de l‘autisme tardif Selon l’association Autisme France, seulement un adulte autiste sur dix est diagnostiqué. La plupart des adultes autistes ignorés sont en effet atteints du syndrome d’Asperger, une forme d’autisme qui n’entraîne pas de retard du langage pendant l’enfance. Ils se sentent donc différents des autres personnes sans en connaître les raisons. Ils ont ainsi du mal à s’intégrer dans la société et à se faire des amis. Par ailleurs, ils ont des comportements jugés déplacés en raison de leur incapacité à exprimer leurs émotions et à décoder celles des autres. Ils peuvent par exemple déborder d’enthousiasme, alors qu’un de leurs proches vient de décéder. Ils évitent aussi de croiser le regard des autres, sont hypersensibles au bruit et ont des mouvements répétitifs. Souvent incompris, ils tendent à plonger dans la dépression.
Publicité
Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité
Publicité