Mal de gorge : comment prendre le miel ?

Le miel est un remède de grand-mère bien connu pour soulager les maux de gorge. Encore faut-il savoir comment bien l’utiliser. Quelle essence de miel choisir en fonction de son mal de gorge, et de quelle façon doit-on le préparer pour se soigner ? Voici quelques conseils pour y voir plus clair.

Publicité
Publicité

© Fotolia

Contre le mal de gorge, quel miel choisir ?

Connu depuis l’Antiquité pour ses vertus antiseptiques, le miel est très efficace pour apaiser la toux, les picotements de gorge, l’asthme, les bronchites ou les débuts de rhume. Chaque variété de miel a des propriétés propres qu’il convient de connaître pour mieux guérir son mal de gorge. Les miels de sapin et d’eucalyptus soulagent les bronchites et les difficultés respiratoires. Contre la toux et les petits maux de gorge, on choisira plutôt un miel de lavande. Quant au miel de romarin, il est approprié en cas de crise d’asthme.

Publicité
Comment prendre le miel pour soulager son mal de gorge ?

On peut prendre le miel de deux façons : soit sous forme de grog, généralement le soir avant de se coucher ; soit sous forme de tisane, que l’on peut consommer tout au long de la journée. Le grog, contenant de l’alcool, ne convient ni aux femmes enceintes ni aux enfants. On le prépare en faisant chauffer doucement du lait, auquel on ajoute un trait de rhum et deux cuillères de miel. Pour la tisane, on associe au miel quelques branches de thym et le jus d’un citron frais, la vitamine C du citron ayant pour effet d’accentuer les propriétés antiseptiques du miel. Les effets adoucissants du miel agissent très vite. C’est une bonne habitude à prendre à l’approche de l’hiver pour éviter les coups de froid.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité