Lumbago sciatique : combien de temps dure l'arrêt de travail ?

Lumbago sciatique : combien de temps dure l'arrêt de travail ?©iStock

Un lumbago doublé d'une sciatique peut se révéler extrêmement handicapant. Par ailleurs, soigner un lumbago sciatique n'est pas toujours facile et la guérison peut parfois prendre un certain temps. Il est donc fréquent que le médecin prescrive un arrêt de travail pour favoriser la rémission. Mais de combien de temps est cet arrêt de travail en cas de lumbago sciatique ?

Publicité
Publicité

Comment soigner un lumbago sciatique ?

Les lumbagos doublés d'une sciatique sont des affections qui, bien que fréquentes, restent souvent difficiles à soigner. D'une façon générale, le médecin prescrit des antalgiques, des anti-inflammatoires non stéroïdiens et des myorelaxants. Il est rare que des infiltrations de corticoïdes soient prescrites d'emblée, ce n'est généralement qu'après l'échec de plusieurs traitements que cette option peut être envisagée. Il y a également la possibilité d'avoir recours à des médecines alternatives, et notamment à l'ostéopathie. Cette approche globale permettra généralement de soulager rapidement le lumbago et la sciatique (en une ou deux séances) et aura l'avantage de limiter les risques de récidives.

Publicité

Arrêt de travail en cas de lumbago sciatique

L'arrêt de travail en cas de lumbago sciatique n'est pas systématique (à noter que les ostéopathes exclusifs ne peuvent pas prescrire d'arrêt de travail). En effet, même si du repos est souvent nécessaire, on sait également que l'inactivité n'est pas bénéfique à long terme. La reprise progressive des activités physiques est même recommandée pour favoriser la guérison. Le médecin doit donc trouver un juste équilibre entre le repos et la poursuite d'activités qui pourraient réactiver les douleurs. Si vous exercez un travail sédentaire, l'arrêt de travail n'est pas obligatoire. En revanche, si vous avez un métier physique, l'arrêt de travail pour lumbago sciatique peut aller de trois jours (en moyenne, pour ceux qui ont un travail exigeant un travail physique léger) à cinq semaines pour les douleurs les plus sévères et en cas de travail physique lourd. Le médecin tiendra également compte de votre âge et de votre condition physique, ainsi que des possibilités d'adaptation à votre travail (il est pour cela préférable de consulter le médecin du travail), surtout si la lombalgie devient chronique (si elle persiste plus de trois mois).

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité