Douleur au genou : reconnaître une rupture des ligaments

Publicité
La rupture des ligaments croisés est une affection qui touche généralement certains sportifs tels que les footballeurs et les skieurs. Caractérisée surtout par une inflammation et un craquement, elle est longue à soigner et nécessite parfois une intervention chirurgicale.
Publicité

5256131-inline-500x333.jpg© Istock

Rupture des ligaments, lorsque le genou craque

La rupture des ligaments croisés survient lorsque le genou se tord, autrement dit à la suite d’une entorse importante. Dans la plupart des cas, c’est le ligament croisé antérieur qui est rompu. Un craquement caractéristique est entendu par le sujet. Son genou enfle immédiatement et perd sa stabilité. La rupture des ligaments croisés provoque en général un saignement (hémarthrose). Dans environ la moitié des cas, elle s’accompagne aussi d’une rupture du ménisque.

Publicité
Comment confirmer et traiter une rupture des ligaments ?

Le diagnostic est posé après une IRM. Cet examen médical permet également de mettre en évidence une déchirure méniscale. Pendant la phase aiguë, le genou doit être mis au repos et placé en hauteur, si possible au niveau de la poitrine. Le port d’une genouillère est souvent recommandé avant de débuter la rééducation (physiothérapie). La chirurgie est nécessaire chez les sportifs de haut niveau, mais n’est pas toujours proposée chez les autres patients. La décision des médecins dépend surtout de l’âge et de l’activité du patient, de sa volonté de récupération, du degré d’instabilité du genou et des autres lésions.

Les autres causes des douleurs au genou

Une compression du nerf crural (cruralgie), une tendinite du fascia lata (syndrome de l’essuie-glace), une arthrose de la hanche (coxarthrose) ou du genou (gonarthrose) peuvent également être à l’origine d’une douleur au genou.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité