Maladie infectieuse : la fièvre Q

Publicité

Causée par la bactérie Coxiella burnetii, la fièvre Q est une maladie infectieuse transmise par certains animaux à l’homme. Comment est-elle transmise ? Quels sont ses symptômes et de quelle prise en charge fait-elle l’objet ?

Publicité

© Istock

Fièvre Q : le mode de transmission

Autrefois qualifiée d’infection des abattoirs, la fièvre Q fait partie des zoonoses. Cette fièvre est désignée par la lettre « Q », pour « Question », car elle est assez difficile à diagnostiquer. En effet, la bactérie Coxiella burnetii est potentiellement présente dans l’organisme de nombreux animaux (chiens, chats, bovins…) et dans leurs sécrétions. La simple inhalation d’un air infecté suffit à transmettre la bactérie à l’homme.

Publicité
Fièvre Q : les symptômes

La fièvre Q est souvent confondue avec un simple état grippal comme ses symptômes le laissent à penser : fièvre élevée, fatigue accrue, maux de tête, courbatures, perte d’appétit, toux sèche… Si ces manifestations cliniques disparaissent spontanément en une dizaine de jours chez les individus en bonne santé, elles peuvent toutefois se compliquer chez les personnes immunodéprimées.

Fièvre Q : le traitement

Le diagnostic de la fièvre Q est obtenu par la réalisation d’un examen sérologique destiné à détecter la présence de la bactérie Coxiella burnetii. La maladie infectieuse, une fois confirmée, fait l’objet d’une antibiothérapie adaptée qui associe deux substances : la doxycycline et l'hydroxychloroquine. Pour éviter toute récidive, le traitement dure de plusieurs semaines à quelques mois en fonction du stade d’évolution de l’atteinte bactérienne.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité