Fatigue chronique : un symptôme de dépression ?

Publicité

Le syndrome de fatigue chronique, également appelé encéphalomyélite myalgique, se traduit, comme son nom le laisse entendre, par une fatigue accrue et durable qui peut, à terme, considérablement altérer la qualité de vie du malade. Comment se manifeste-t-elle ? À quoi est-elle due ? Comment est-elle traitée ?

Publicité

© Fotolia

Quels sont les symptômes de la fatigue chronique ?

La fatigue constitue la principale manifestation clinique de l'encéphalomyélite myalgique. Celle-ci se caractérise par :

Publicité
• une apparition soudaine,

• une persistance de 6 mois minimum,

• une subsistance en dehors d'un effort physique important,

• une absence d'amélioration au réveil,

• une accentuation à la suite d'un effort physique modéré.
À cette fatigue inexpliquée s'ajoutent différents symptômes tels que des douleurs musculaires, des troubles cognitifs ou encore une susceptibilité aux infections.

Quelles sont les causes de la fatigue chronique ?

Les causes exactes de la fatigue chronique ne sont actuellement pas connues. Certaines pistes cherchent à démontrer que l'encéphalomyélite myalgique découlerait d'une infection d'origine virale ou bactérienne qui engendrerait une altération momentanée du système immunitaire. D'autres hypothèses mettent également en cause une exposition prolongée à des substances toxiques ou un trouble psychologique tel que la dépression ou un choc post-traumatique.

Quels sont les traitements de la fatigue chronique ?

Le traitement de la fatigue chronique est avant tout symptomatique. Dans un premier temps, des mesures hygiénico-diététiques basées sur un mode de vie sain peuvent être recommandées chez certains patients. La présence d'un éventuel foyer infectieux est également recherchée tandis qu'un traitement médical peut être mis en œuvre en cas de troubles du sommeil majeurs.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité