Transaminases (ASAT, ALAT ; SGOT, SGPT)

Transaminases (ASAT, ALAT, SGOT, SGPT) : Intérêt

Les transaminases sont des enzymes importants de l’organisme qui interviennent dans le métabolisme hépatique en particulier. Leur rôle est de transférer un groupe amine lors des nombreux processus chimiques.

Publicité
Les organes les plus riches sont le foie pour les ALAT (Alanine Amino Transférase ou Glutamate Pyruvate transaminase), les muscles, y compris le cœur, pour les ASAT (Aspartate Amino Transférase ou Glutamate Oxaloacétique Transaminase).

Toute altération de ces organes va libérer des transaminases dans le sang et leur dosage permet de suspecter des troubles au niveau de ces organes (foie, muscles, coeur).

Transaminases (ASAT, ALAT, SGOT, SGPT) : Conditions de prélèvement

Le prélèvement sanguin s’effectue habituellement par une ponction veineuse en général au pli du coude.

Il n’y a pas de conditions spéciales pour ce prélèvement (mais d’autres examens demandés dans le même bilan peuvent exiger des précautions particulières).

Transaminases (ASAT, ALAT, SGOT, SGPT) : Résultats

Les ASAT sont comprises entre 20 et 40 UI/l (unités internationales)

Les ALAT sont comprises entre 20 et 40 UI/l (unités internationales)

Les seuils dépendent en partie des laboratoires.

Les causes hépatiques (avec élévation ALAT > ASAT) :

1. Hépatites virales ou microbiennes

2. Hépatite toxique ou médicamenteuse, alcoolique

3. Insuffisance cardiaque et état de choc

4. Infiltrations h駱atiques (tuberculose, sarco ose, lymphomes)

5. Obstruction veineuse (syndrome de Budd Chiari)

6. Les stéatoses hépatiques aiguës (graisses dans le foie).

Les causes musculaires et cardiaques (avec élévation ALAT)

1. Infarctus du myocarde

2. Myocardites

3. Arrêt cardiaque (en particulier si massage cardiaque)

4. Chirurgie cardiaque

5. Crush syndrome (écrasement musculaire) et effort musculaire intense, hématomes.

6. Injections intra musculaires répétées

7. Polymyosite, dermatomyosites (maladies générales)

8. Dystrophies musculaires (anomalies au niveau des muscles)

9. Hypothyroïdies

10. Rhabdomyolyses (destruction massive des fibres musculaires)

11. Hyperthermie maligne (très forte fièvre qui se prolonge malgré les traitements antipyrétiques)

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité