Salicaire

Nom latin: 

Lythrum salicaria

Nom(s) vulgaire(s): 

Salicaire à épis, lysimaque rouge, herbe aux coliques

Famille: 

Lythracées

Période de récolte: 

Juin, juillet, août

Salicaire : Propriétés

La principale indication de la salicaire est la diarrhée légère, notamment chez l’enfant. La plante a aussi des effets hémostatiques, anti-inflammatoires, antiseptiques et hypoglycémiants. Enfin, elle est riche en polyphénols, ce qui lui confère des propriétés contre l’insuffisance veineuse.

Publicité
Salicaire : Etudes scientifiques

Aucune.

Salicaire : Histoire

La salicaire n’était pas connue des médecins grecs et arabes. Ses usages thérapeutiques seraient apparus au XVIIIe siècle pour soigner les diarrhées, les dysenteries, la présence de sang dans les urines et la leucorrhée (perte blanche de la vulve).

Salicaire : Comment la reconnaître?

La salicaire est une plante herbacée pouvant atteindre 1,5m de haut. On la trouve surtout sur les terrains humides en Europe, Asie, Afrique du Nord, Amérique du Nord et Australie. Les tiges quadrangulaires et dressées portent des feuilles opposées ou réunies par 3. Les fleurs forment des grappes rose violacé. Les fruits sont des capsules renfermant des graines jaunâtres.

Salicaire : Parties utilisées

Les sommités fleuries.

Salicaire : Posologie

En usage interne

Contre les diarrhées légères

Décoction : 10g de plante séchée pour 1 litre d’eau. Laisser bouillir 10 min, filtrer et boire 2 ou 3 tasses par jour.
Ou
Extrait fluide : 50 gouttes dans un verre d’eau, 3 fois par jour, pendant 2 jours maximum.

Contre l’insuffisance veineuse

Extrait fluide : 50 gouttes dans un verre d’eau, 3 fois par jour, pendant 2 jours maximum.

En usage externe

Contre les affections de la cavité buccale et du pharynx

Décoction : 3 cuillères à soupe pour 1 litre d’eau. Laisser bouillir 10 min à couvert, infuser 15 minutes, filtrer et utiliser en gargarismes.

En cas de persistance des symptômes, consultez un médecin.

Salicaire : Précautions d'emploi

A ce jour et aux doses recommandées, la salicaire n’a présenté aucune toxicité. Son utilisation est contre-indiquée pendant la grossesse et l’allaitement.

Attention : Les plantes ne sont pas des remèdes anodins. Ne jamais dépasser les doses indiquées.

Publicité

Salicaire : Maladie(s) associée(s): 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité