Dictionnaire des maladies
Publicité

Insuffisance veineuse

Réagissez !
Publicité

Insuffisance veineuse : Définition

L’insuffisance veineuse rassemble toutes les pathologies secondaires à une stagnation (stase) du sang dans les veines.

Elle va de la fréquente sensation de lourdeur des jambes, jusqu’aux complications cutanées (ulcères, eczéma) et aux phlébites et embolies pulmonaires en passant par la douleur, les lourdeurs, les œdèmes, les crampes nocturnes, les impatiences, les démangeaisons, les ecchymoses (bleus) spontanées, les varices, les troubles de la coloration de la peau (dermite ocre).

C’est une pathologie de plus en plus fréquente. Plus de la moitié de la population féminine française s’en plaint (contre seulement 1/4 des hommes).

Elle est plus fréquente en zone urbaine et dans les pays occidentaux.

Insuffisance veineuse : Causes

Dans les veines des membres inférieurs, le sang circule du bas (les pieds) vers le haut (les cuisses).

L’action mécanique des muscles des jambes aide le sang à remonter et des valves situées dans les veines l’empêchent de redescendre.

Le système veineux des membres inférieurs est composé de deux entités très largement interconnectées : le système veineux profond, situé pour l’essentiel à l’intérieur des muscles, qui assure 90 % du drainage et dans lequel se jette -via des veines dites perforantes- le système veineux superficiel, situé sous la peau.

Cette remontée du sang contre les lois de la pesanteur repose sur un équilibre précaire.

On parle d’insuffisance veineuse lorsque cette remontée ne se fait pas correctement.

Même si les mécanismes sont encore mal connus, il semble qu’un dysfonctionnement des valvules ou des parois soit au premier plan.

Mais ce dysfonctionnement est aggravé le plus souvent par des facteurs extérieurs comme la sédentarité, l'immobilité ou le manque d’activité physique.

D’autres facteurs comme l’hérédité, les grossesses et le vieillissement interviennent aussi.

Insuffisance veineuse : Symptomes

Les signes d’insuffisance veineuse sont multiples. Elle se manifeste par des douleurs de jambe, des sensations de jambes lourdes et gonflées le soir, "d’impatiences" gênant l’endormissement, des crampes, etc.

Les varices (dilatation permanente d’une veine) quand elles sont superficielles (juste sous la peau) sont des veines déformées, dilatées, sinueuses et souvent très visibles.

Il apparaît des ecchymoses (les fameux "bleus") sans notion de traumatisme.

Sont également très suggestifs, un œdème de la jambe (gonflement "froid"), des lésions de la peau à type de coloration, d’hyperpigmentation (taches brunes), d’amincissement ou d’épaississement douloureux (hypodermite indurée).

Ne pas confondre avec :

L’atteinte des artères des membres inférieurs (artérite) se manifeste généralement par une douleur à la marche calmée par le repos (claudication intermittente).

Les maladies rhumatismales et neurologiques peuvent occasionner des anomalies que l’on peut confondre au départ avec celles d’une insuffisance veineuse (douleur sur le trajet du nerf sciatique ou crural, arthrose, kyste synovial de l’arrière genou, douleur musculo-tendineuse, etc...).

Insuffisance veineuse : Prévention

La prévention de l’insuffisance veineuse repose sur la qualité de l’hygiène de vie.

Il est ainsi conseillé de :

- contrôler son poids et son alimentation.

- éviter les stations assises et debout prolongées.

- pratiquer la marche à pied tous les jours pendant au moins 1/2 h (d’affilé sans piétinement), avec de bonnes chaussures à semelles souples.

- éviter la chaleur et l’exposition au soleil.

- surélever les jambes en position allongée et assise.

- doucher les jambes à l’eau froide.

Que faire si vous devez voyager ?

En avion, en voiture et en car :

- Consultez votre médecin avant le départ.

- Si votre traitement comporte des anticoagulants, gardez avec vous, en cabine, votre ordonnance, vos médicaments et les derniers résultats d’analyse (TP, TCA, INR, plaquettes).

- Garder vos bas de compression pendant le vol.

- Portez des chaussures confortables ou mieux des chaussons, des vêtements amples, une ceinture pas trop serrée.

- Pratiquez des séances de contractions appuyées des mollets pour favoriser le retour veineux.

- En avion quelques pas, réalisés régulièrement dans la cabine, sont très bénéfiques. En voiture lors des haltes, marchez le plus possible. La marche améliore la circulation veineuse au niveau des membres inférieurs, et prévient les sensations de jambes lourdes, voire des troubles plus sérieux comme la phlébite. Vous pouvez également faire des mouvements de rotations ou de flexion-extension des chevilles ce qui contractera vos mollets pour favoriser un retour veineux.

- Pensez également à vous hydrater en buvant de l’eau et en évitant alcool, café et thé qui déshydratent (la déshydratation favorise les thromboses).

- Préférez toujours un voyage en véhicule climatisé (renseignez-vous si le transport en groupe a lieu dans un autocar).

Insuffisance veineuse : Examens

Le généraliste réalise avant tout un examen détaillé du système veineux pour tenter de détecter ces troubles.

Il recherchera également des éléments permettant de dépister une éventuelle complication.

Il pourra s’aider d’examens complémentaires comme une échographie-doppler veineuse (permet l’étude des veines, de leur parois et des valves veineuses en donnant une "carte" de vos flux et reflux sanguins pathologiques), la phlébographie (étude radiologique du réseaux profond pelvien est complémentaires et n’est plus réaliser que dans de rares cas particuliers) et il peut faire appel à un phlébologue dans les formes compliquées ou pour la prise en charge des varices et des troubles secondaires : les complications évolutives afin d’éviter les complications aigues : phlébites, embolies et hémorragies.

Dans les cas plus sévères ou compliqués, des explorations plus poussées pourront être réalisées.

Insuffisance veineuse : Traitements

La compression élastique est l’un des principaux traitements des symptômes d’insuffisance veineuse des membres inférieurs avec les veinotropes dont la recommandation est de grade A.

La compression élastique par des bandes, des bas ou des collants selon les cas permet, en augmentant la pression dans les jambes de diminuer le volume des veines et donc la quantité de sang stagnant, de faciliter la circulation et le retour veineux. Elle améliore également le fonctionnement des valves anti reflux.

Cette compression a ainsi pour effet :

- d’améliorer considérablement la symptomatologie clinique de l’insuffisance veineuse (jambes lourdes et douloureuses, œdèmes, crampes)

- de prévenir l’apparition et d’aider à la guérison des complications de l’insuffisance veineuse (phlébite, ulcère de jambe).

Il existe un effet synergique sur la douleur avec les veinotropes.

Les gammes de compression élastique comprennent à la fois des chaussettes (possibilité d'avoir les orteils libres), des bas, des collants et se déclinent sous différents coloris.

Cette diversité permet d’associer efficacité, confort et esthétisme aussi bien pour la femme que pour l’homme. Ces produits sont vendus exclusivement en pharmacie.

La prescription médicale précisera les caractéristiques de la compression : le type, la force et la durée d'application en fonction de la sévérité de l’insuffisance veineuse.

La compression élastique est remboursée par la sécurité sociale.

Pour les personnes à mobilité réduite (personnes âgées, handicapées...), la pose des bas ou bandes de contention peut s’avérer parfois difficile. Dans ce cas, elle peut être réalisée par une personne du milieu paramédical (infirmière, kinésithérapeute...) sur prescription médicale. Des systèmes d'aide à l'enfilage sont disponibles pour permettre une plus grande autonomie du patient.

Insuffisance veineuse : Evolution

L’insuffisance veineuse des membres inférieurs est une maladie très souvent héréditaire (72,5% d’hérédité parentale directe) qui de toute façon évolue avec l’âge. On parle d’affections veineuses chroniques. Non traitée elle évolue vers des complications qui peuvent devenir sérieuses.
La thrombose (formation d’un caillot de sang dans la veine) si elle n’évolue pas vers l’embolie pulmonaire, parfois mortelle dégradera le réseau veineux de façon souvent définitive et handicapante (syndrome post thrombotique)
Les troubles de la peau (eczéma, coloration rougeur, dermite ocre etc…) peuvent évoluer vers l’ulcère de jambe (perte de la couche superficielle de la peau par endroit) avec une cicatrisation spontanée et naturelle impossible.
Les varices très superficielles peuvent formées des "bulles" à risque hémorragique.

Toutes les fiches maladies

Je souscris à la newsletter medisite À la Une

Voir un exemple
Publicité

Ailleurs sur le web

Publiez votre commentaire

Publicité