Prêle des champs

Prêle des champs

Les plantes les plus consultées

Les plantes de Août

Nom latin: 

Equisetum arvense

Nom(s) vulgaire(s): 

queue-de-cheval

Famille: 

Equisétacées

Période de récolte: 

Prêle des champs : Propriétés

En stimulant la synthèse du collagène contenu dans les tissus osseux, la prêle favorise la reconstitution des cartilages (rhumatismes, arthrose). Elle est aussi recommandée comme reminéralisante (ostéoporose) et intervient dans le traitement de la spasmophilie. Enfin, elle a une action diurétique en favorisant l’élimination de l’eau par les reins.

Publicité

Prêle des champs : Histoire

Des empreintes fossilisées attestent de l’existence des prêles il y a plus de 250 millions d’années. Parmi elles, la prêle des champs a été reconnue au 1er siècle ap. J-C, en Grèce, par le naturaliste Pline l’Ancien (30-79 ap. J-C) et le médecin Dioscoride (40-90 ap JC) pour ses propriétés médicinales.

Prêle des champs : Comment la reconnaître?

C’est une plante surtout présente dans les terrains sablonneux, partout dans le monde, sauf en Australie. Elle se compose d’une tige fertile et de plusieurs tiges stériles, plus hautes. A chaque nœud, la plante porte de petites feuilles triangulaires terminées par un épi fructifère (portant les fruits ou les organes reproducteurs).

Prêle des champs : Parties utilisées

La tige stérile.

Prêle des champs : Posologie

EN USAGE INTERNE

Contre les problèmes rénaux, rhumatismes, obésité, ostéoporose, spasmophilie

Infusion : 2 à 4 g de plante sèche pour 20 cl d’eau bouillante. Laisser infuser 10 à 15 min. Filtrer. 3 tasses par jour.
Ou
Macération à froid : 2 à 4 g de plante sèche pour 20 cl d’eau froide. Laisser macérer 12 h. Filtrer. Boire en 2 fois dans la journée.
Ou
Poudre : 2 g, 3 fois par jour
Ou
Extrait fluide : 25 gouttes dans un verre d’eau, 4 fois par jour.

En cas de persistance des symptômes, consultez un médecin.

Prêle des champs : Précautions d'emploi

La prêle des champs n’a jamais présenté à ce jour de toxicité et d’effets secondaires. A l’inverse de la prêle des marais (Equisetum palustre) qui, elle, est toxique. La prêle des champs reste déconseillée aux personnes très minces ou qui perdent facilement du poids. Enfin, elle est contre-indiquée chez l’enfant de moins de 6 ans et la femme enceinte ou allaitante.

Publicité

Prêle des champs : Maladie(s) associée(s): 

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité
Publicité