Diabète gestationnel

Diabète gestationnel : Définition

Le diabète gestationnel concerne 1 femme sur 10. Il est dû à une intolérance aux glucides comme pour le diabète de type 1 ou 2. Le corps est incapable de réguler le glucose. Cela déclenche un excès de sucre dans le sang et entraîne une hyperglycémie découverte pour la première fois pendant la grossesse.

Publicité
Diabète gestationnel : Causes

La cause principale est due à l'incapacité du pancréas de produire deux fois plus d’insuline qui est obligatoire pendant la grossesse. Certaines femmes ont un risque accru de diabète pendant la grossesse. Sont particulièrement concernées : celles qui ont une hérédité familiale de diabète, présentent un surpoids ou une obésité, ont 35 ans et plus, attendent un gros bébé.

Diabète gestationnel : Symptomes

Le diabète gestationnel peut rester silencieux. Ou se manifester par des signes semblables au diabète de type 1 ou de type 2 comme :

- Une soif intense
- Des envies d’uriner récurrentes
- Des fringales
- Une sensation de malaise général accompagnée ou non de perte de connaissance
- Une fatigue importante

Diabète gestationnel : Prévention

Les seules façons de prévenir le diabète sont le dépistage et un contrôle quotidien de la glycémie. Les gynécologues-obstétriciens recommandent le dépistage du diabète chez toute femme enceinte de 24 à 28 semaines d’aménorrhée (6 mois de grossesse) en particulier chez les personnes à risque c'est-à-dire :

- Femme ayant des antécédents familiaux liés au surpoids ou à l’obésité
- Si l’indice de masse corporelle (IMC) est supérieur à 25
- Si des problèmes sont survenus lors d’une grossesse antérieure
- Femme de 35 ans ou plus

Diabète gestationnel : Examens

Une prise de sang afin de doser le taux de glycémie à jeun est prescrite. La future maman boit une boisson très sucrée et un premier prélèvement est réalisé. Un second est fait une heure plus tard et un troisième encore une heure après. Au total, il y a donc trois prises de sang. Pendant les 2 heures, la patiente doit rester au laboratoire. Si un diabète gestationnel est confirmé, d’autres examens comme une échographie fœtale, un électrocardiogramme ou un fond d’œil sont à faire pour ne pas écarter d’éventuelles complications.

Diabète gestationnel : Traitements

Le traitement du diabète gestationnel fonctionne si la femme a la volonté de le faire. Il consiste à suivre un régime alimentaire afin de rééquilibrer le taux de glycémie c’est-à-dire répartir les glucides dans trois repas et deux collations. Des activités sportives indiquées pendant la grossesse, comme la marche, la natation ou la gymnastique douce, doivent être pratiquées mais sous l’avis du médecin. L’insuline peut être administrée mais seulement pour les femmes dont le régime et l’hygiène de vie ne suffisent pas. Elle est prescrite uniquement par injection car les antidiabétiques oraux sont contre-indiqués.

Diabète gestationnel : Evolution

Un diabète gestationnel non dépisté ou pas soigné peut engendrer des complications pour le fœtus et la mère.

L’enfant peut naître :
- En pesant plus de 4kg ce qui fait vivre un accouchement difficile à la mère
- Avec une détresse respiratoire
- Avec une hypoglycémie néonatale
- Prématurément
- Avec un risque de produire un diabète de type 2

Pour la mère :
- Une hypertension artérielle pouvant s’aggraver en pré-éclampsie ou éclampsie (convulsion ou perte de connaissance sévère).
- Atteinte rénale
- Atteinte de la rétine
- Problèmes cardiaques
Ce type de diabète s’éteint après l’accouchement mais peut se déclencher 25 ans plus tard dans 30 % des cas.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité