Carotte

Carotte : Intérêt nutritionnel

Elle améliore le transit. Riche en fibres, la carotte peut aider à régulariser le transit intestinal. Aussi bien pour lutter contre la constipation quand les intestins sont paresseux que pour freiner une diarrhée (purée de carottes cuites et mixées).
Bonne pour la peau et les yeux. Comme elle concentre un taux intéressant de provitamine A, la carotte améliore l’état de la peau et la vision nocture.
Anticholestérol. La carotte possède une action favorable sur le taux du cholestérol sanguin. Selon une étude américaine, manger 200 g de carottes crues, chaque jour, peut faire chuter de 11 % le taux du cholestérol. Ce bienfait serait attribuable aux fibres de la carotte (en particulier aux pectines, qui ont une action "séquestrante" sur les sels biliaires et les acides gras).
Anti-âge. Toujours grâce à la provitamine A qu’elle contient, la carotte est antioxydante. Elle lutte contre les radicaux libres qui participent au vieillissement cellulaire. Elle freinerait également l’évolution de l’athérosclérose et stimulerait l’immunité.
Anticancer. Des études épidémiologiques ont mises en évidence l’effet protecteur de la carotte contre le cancer. Certaines ont même avancé qu’une consommation quotidienne de 100g de carottes diviserait par deux le risque de cancer du poumon. En plus de la provitamine A, la carotte contient d’autres caroténoïdes comme la bixine ou la lutéïne, ainsi que de la vitamine E, vitamine C et du sélénium, dont les propriétés anticancer sont aussi reconnues.

Publicité
Carotte : Son histoire

La carotte nous arrive probablement d’Asie Mineure, où elle poussait à l’état sauvage voici déjà plus de deux millénaires. Longtemps avant notre ère, les habitants du bassin méditerranéen consommaient ce légume racine. Grecs et Romains par contre ne semblaient guère apprécier la carotte. A leur décharge, il faut dire qu’à cette époque, elle devait avoir une couleur blanchâtre, une peau assez coriace, et un coeur fort fibreux... Pline, dans son histoire naturelle mentionne la carotte sous le nom de "Pastinaca Galtica", appellation que l’on retrouve aujourd’hui encore dans certaines régions de France, où la "pastenade" n’est autre que la carotte. A la Renaissance, on parvient à améliorer l’espèce, et à rendre la carotte plus savoureuse. Mais ce n’est qu’à partir du milieu du XIXe siècle que la carotte acquiert sa belle couleur rouge-orangé, et devint enfin le tendre légume que nous connaissons.

Famille

Apiacées.

Carotte : Sa production

La récolte des carottes s’échelonne pratiquement toute l’année, et l’on peut en trouver de janvier à décembre sur le marché. Certaines variétés se gardent plus aisément, tandis que d’autres sont récoltées très tôt : on distingue ainsi les carottes "précoces" ou "hâtives", des carottes "de conservation". Les carottes "précoces", petites, avec une peau fine, apparaissent sur le marché en avril ou mai, selon les saisons (c’est une spécialité de Nantes ; ces carottes sont souvent vendues avec leurs fanes). Plus tard en saison, en septembre, arrivent du Midi d’autres carottes "primeur".

Saison

Les meilleurs mois de la carotte sont mai, juin et juillet.

Conseils d’achats et d’utilisation

De bonnes carottes sont assez fermes, bien orangées et pas trop grosses. Quand on les mange crue et râpée, il est déconseillé de les préparer à l’avance. On favorise alors la destruction de la vitamine C (sous l’action de l’oxygène de l’air).

Recettes

Muffin orange carotte passion
Velouté de carottes au piment
Champignons et carottes aromatisés au muscat
Jus de pamplemousse, carotte et gingembre

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité