Taux de fer et diabète : un lien ?

Le diabète de type 2 se définit par une hyperglycémie chronique. Cette pathologie métabolique peut, à terme, impacter considérablement les grandes fonctions de l’organisme. Mais quels sont les facteurs susceptibles de favoriser son apparition ? Le manque de fer est-il l’un d’entre eux ?

Publicité
Publicité

Manque ou excès de fer : un facteur de risque du diabète ?

Il faut savoir que l’activité insulinique est fortement influencée par les micronutriments dont font partie le fer ou encore le magnésium. Actuellement, des recherches scientifiques sont menées pour éclaircir précisément l’impact d’une carence en fer dans le cadre de la maladie diabétique. Plusieurs pistes sont d’ores et déjà explorées comme, notamment, l’influence d’un excès de fer dans la survenue du diabète de type 2. En effet, un taux élevé de ferritine sanguine réduirait le processus de capture du glucose au niveau des muscles et diminuerait la production d’insuline pancréatique.

Diabète : quels autres facteurs de risques ?

Publicité

Si le rôle du fer dans le développement du diabète de type 2 n’est pas encore précisément explicité, d’autres facteurs de risques ont, en revanche, été clairement identifiés. En premier lieu, il y a l’âge. C’est un fait : le diabète de type 2 touche majoritairement les personnes de plus de 40 ans. Ensuite, le mode de vie occupe une part prépondérante dans la survenue de la pathologie. Ainsi, les individus ayant un régime alimentaire trop riche en graisses et en sucres présentent un risque accru de diabète. Le manque d’activité physique, la consommation excessive d’alcool, le tabagisme ou encore l’hypertension artérielle constituent également d’importants facteurs de risques.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité