Stérilité masculine : les tests disponibles

Stérilité masculine : les tests disponibles©iStock
Publicité

La stérilité masculine est un problème de plus en plus fréquent. En France, elle concerne 20 % des couples souhaitant avoir un enfant. Mais comment évaluer la fertilité masculine ? Quels sont les tests de stérilité disponibles ? Voyons cela plus en détail.

Publicité

Le spermogramme, le principal test de stérilité

Le spermogramme est le test de fertilité (ce terme est plus juste que celui de "test de stérilité") le plus courant. Il consiste à évaluer la qualité du sperme et à vérifier l’absence d’infections. Concrètement, le spermogramme compte les spermatozoïdes (minimum 15 millions/ml de sperme en temps normal), évalue leur vitalité (50 à 60 % de formes mobiles la première heure) et leur morphologie. Bien que ce test constitue une bonne indication, il n’est pas suffisant pour poser un diagnostic (d’autant que la qualité du sperme est très variable, d’où la nécessité de renouveler l’examen plusieurs fois). Il est à noter que des autotests fiables à 98 % sont disponibles en pharmacie ; ils doivent pousser à consulter en cas de mauvais résultat.

Autres tests de stérilité masculine

Les autres tests de stérilité masculine sont les dosages hormonaux (testostérone, ainsi que FSH et LH) qui permettent de déterminer si la production de spermatozoïdes est suffisante, et l’échographie des voies génitales pour identifier une éventuelle malformation ou une anomalie. On recherche également une origine infectieuse. En dernier lieu, on peut aussi procéder au caryotype, c’est-à-dire à l’étude des chromosomes afin de détecter un problème d’ordre génétique. Dans environ 20 % des cas, aucune cause à l’infertilité masculine n’est trouvée.

Publicité

Publicité
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité