Stérilité et infertilité : est-ce pareil ?

Publicité

La différence entre infertilité et stérilité se situe essentiellement à un niveau de temporalité distincte. Si l'infertilité est temporaire, la stérilité, elle, affiche un caractère définitif. Explications.

Publicité

© photographee

L'infertilité, kézako ?

Les gynécologues parlent d'infertilité lorsqu'un couple ne parvient pas à procréer au bout de deux années de tentatives infructueuses. Les causes de l'infertilité peuvent être multiples et variées. Elles peuvent concerner la femme, l'homme ou les deux. L'âge constitue l'un des principaux facteurs de risque d'une mauvaise fertilité. Les femmes font des enfants de plus en plus tard. Or, le taux de fécondité baisse à partir de 35 ans. Viennent ensuite de nombreux troubles tels que l'endométriose, les problèmes d'ovulation ou encore le surpoids qui sont susceptibles de retarder la grossesse. Le recours à des techniques de procréation médicalement assistée est alors proposé aux couples qui ne parviennent pas à avoir d'enfant naturellement.

Publicité
Et la stérilité ?

Selon les estimations, entre 10 et 15 % des couples ne pourront jamais avoir d'enfant. Dans ces cas-là, on parle de stérilité. Cela signifie que l'un d'entre eux, voire les deux, présente une incapacité de concevoir un enfant ou d'assumer une gestation. Là encore, les causes de stérilité sont diverses. Chez la femme, il peut s'agir d'une anomalie anatomique de l'utérus ou des trompes de Fallope, d'une endométriose sévère ou encore d'une altération chromosomique responsable de fausses couches à répétition. Don d'ovocytes, de spermatozoïdes, adoption… Des solutions existent pour permettre aux couples stériles de connaître le bonheur d'être parents.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité