Polype nasal qui saigne : que faire ?

Le polype nasal est une petite excroissance sans gravité qui se développe au niveau de la muqueuse nasale. Initialement bénins, les polypes peuvent néanmoins évoluer et devenir cancéreux. Il arrive également qu’on rencontre un polype nasal qui saigne. On peut donc se poser la question : en cas de polype nasal qui saigne, que faire ? C’est ce que nous allons voir.

Publicité
Publicité

© Fotolia

Polype nasal qui saigne

Les polypes nasaux sont généralement sans gravité tant qu’ils n’évoluent pas. La polypose nasale est une forme de sinusite qui provoque une sensation de nez bouché, des troubles de l’odorat et une inflammation de la muqueuse nasale. Le principal risque de cette pathologie est la cancérisation du polype. Le saignement des polypes, lui, est généralement une complication de la polypose et il peut évoquer un cancer des sinus (bien que cela reste rare). Il peut se révéler problématique et avant d’entreprendre un traitement il est préférable de se rendre chez un médecin ORL (oto-rhino-laryngologiste) qui pourra procéder à un examen clinique des fosses nasales : une rhinoscopie.

Publicité
Que faire en cas de polype nasal qui saigne ?

En cas de polype nasal qui saigne facilement il est possible d’utiliser un traitement homéopathique tel que Sanguinaria canadensis en 5 CH. Ce remède est tout particulièrement indiqué si les saignements s’accompagnent de douleurs au niveau du front. Si le saignement du polype est très fréquent, que le nez est rouge et sensible et qu’il présente des écoulements, il est recommandé de prendre Nitricum acidum.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité