Cancer foudroyant de la peau : la définition

Parmi les nombreux types de cancer, le carcinome basocellulaire fait partie des pathologies les plus fréquemment diagnostiquées en France. Si ce cancer de la peau présente un pronostic favorable lorsqu’il est dépisté précocement, il peut, à l’inverse, adopter une forme foudroyante lorsqu’il se métastase rapidement.

Publicité
Publicité

Cancer foudroyant de la peau, kézako ?

Le cancer foudroyant se définit comme étant une pathologie cancéreuse particulièrement agressive qui se caractérise par une prolifération très rapide des cellules malignes. Si l’ensemble des cancers est susceptible de revêtir cette fulgurance, les cancers du pancréas et des voies biliaires sont les plus souvent concernés. Néanmoins, le cancer de la peau peut également présenter un pronostic vital négatif à court terme lorsqu’il présente des métastases cutanées ou, au contraire, qu’il est secondaire à un autre cancer déjà très avancé.

Cancer de la peau, comment le reconnaître ?

Publicité

On parle de carcinome basocellulaire tout simplement parce qu’il prend naissance au sein de la couche basale, c’est-à-dire de la strate la plus profonde de la peau. Se développant principalement chez les personnes de plus de 50 ans, ce type de cancer cutané est souvent localisé au niveau du visage et de la partie haute du corps. L’apparition de taches brunâtres ou de lésions qui ne cicatrisent pas doit constituer des motifs de consultation chez un dermatologue, seul praticien habilité à diagnostiquer un carcinome basocellulaire et à mettre en œuvre, le cas échéant, une prise en charge adaptée. Il faut savoir que la chirurgie reste le traitement de référence du cancer de la peau foudroyant.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité