Cancer de la peau : le carcinome basocellulaire infiltrant

Cancer de la peau : le carcinome basocellulaire infiltrant©iStock

Le carcinome basocellulaire est le cancer de la peau le plus fréquent. Il représente environ 70 % des cancers cutanés. Il prend naissance à partir des cellules basales de la peau et est plus facile à traiter que le mélanome malin. Le principal symptôme de ce cancer de la peau est une lésion cutanée non douloureuse. Lorsque la lésion pénètre dans la peau, le carcinome basocellulaire est dit infiltrant.

Publicité
Publicité

Symptômes du carcinome basocellulaire infiltrant

Il existe quatre types de carcinome basocellulaire : superficiel, nodulaire, sclérodermiforme et infiltrant. Le premier se forme à la surface de l’épiderme et est le moins agressif. Le deuxième est le plus fréquent et concerne environ 3 patients sur 4. Le troisième est très rare (moins de 10 % des cas) et est souvent secondaire à un premier carcinome. Le carcinome basocellulaire infiltrant peut être agressif, car il s’enfonce dans la peau et les cellules cancéreuses sont susceptibles de migrer vers les tissus situés à proximité de la tumeur. Il se forme surtout sur le visage, le cou ou le cuir chevelu. Il apparaît parfois sur le tronc, le dos ou les mains. Il prend la forme d’un bouton ou d’une plaque rouge.

Publicité

Diagnostic et traitement du carcinome basocellulaire infiltrant

La biopsie est l’examen de référence qui permet de confirmer la nature cancéreuse de la lésion. Elle consiste à prélever des fragments et à les analyser au microscope dans un laboratoire d’histologie. Le traitement repose sur l’ablation chirurgicale de la tumeur (exérèse). Dans le cas du carcinome basocellulaire infiltrant, l’exérèse doit être profonde. Selon l’emplacement et la taille de la tumeur, l’opération peut être suivie d’une radiothérapie ou d’une reconstruction de la zone affectée.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité