Comment s’alimente le muscle ?

Publicité
Publicité

Marcher, courir, s’étirer, sauter, lancer, sont les résultats de la contraction musculaire. Nous proposons ici une approche de ce mécanisme à l’échelle cellulaire.

Le muscle et sa contraction

Publicité
Le muscle, c’est 75% d’eau, 20% de protéines et 5% de sels et autres éléments. Il doit sa contraction à la fraction protéique, organisée sous forme de fibres musculaires : des milliers de filaments cylindriques de nature protéique composés notamment d’actine et de myosine.

Le muscle et son énergie : LA PILE D’ATP

Le carburant des muscles est l’ATP : Adénosine Tri Phosphate. L’ATP peut être comparée à une pile : au cours de l’effort, la pile se décharge. Si l’effort se poursuit, cette pile devra être rechargée sans délai car l’organisme ne possède que très peu d’ATP en réserve.

À chaque effort sa source d’énergie : Selon le type d’effort (bref et intense, modéré et long), les mécanismes mis en jeu pour reconstituer l’ATP seront différents. On parle de filière énergétique : il en existe trois, qui se relaient en fonction de la nature et de la durée des exercices.

N.B : Quelle que soit la filière énergétique empruntée, les aliments, via l’énergie des nutriments, sont toujours à l’origine de la recharge de la pile d’ATP.

La filière aérobie, source d’énergie à moyen et long terme

Pour des exercices prolongés, l’organisme trouve ses sources d’énergie dans des réactions consommant de l’oxygène : - à partir du glucose ou de sa forme stockée, le glycogène, - à partir des lipides , pour des efforts d’endurance d’une durée supérieure à 30 ou 45 minutes.

L’ATP est régénérée en continu, ce qui permet d’entretenir la contraction musculaire. L’utilisation préférentielle du glucose ou des lipides, dépend de l’intensité et surtout de la durée de l’exercice mais aussi de l’état nutritionnel du sportif.

Filière anaérobie alactique,* source immédiate d’énergie

Pour des exercices musculaires brefs et intenses, le muscle utilise ses réserves locales d’ATP. Exemples : - marche rapide pendant 1 minute, - un sprint à la nage pendant 6 secondes.

*Cette filière n ’utilise pas d’oxygène et ne produit pas d_acide lactique.

Filière anaérobie lactique,* source d’énergie à court terme

Cette filière, rapidement disponible, est utilisée pour les exercices de grande intensité et de courte durée. L’ATP est régénérée à partir du glucose. L’accumulation de l’acide lactique (qui nuit à la performance) représente le facteur limitant de ce système. Exemples : - course de 400 m, - nage de 100 m.

*Cette filière dégrade le glucose en l’absence d’oxygène et produit de l_acide lactique.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité