Légionellose : décès d'un homme à Nîmes et d'autres cas inquiétants

Publicité

Un homme originaire de Montpellier est décédé mercredi 9 septembre de la légionellose, au CHU de Nîmes.

Publicité

© FotoliaDepuis le mois d'août, l'Agence régionale de santé (ARS) a enregistré plusieurs cas de légionellose dans le Languedoc-Roussilon. Sur son site, France 3 annonce aujourd'hui le décès d'un homme qui était hospitalisé au CHU de Nîmes. Le patient est mort mercredi 9 septembre.

Selon le site d'informations, sept autres personnes ayant fréquenté le centre-ville de Montpellier et présentant les symptômes de la maladie entre le 13 et le 24 août 2015 ont été hospitalisées. Deux seraient toujours à l'hôpital. Les cinq autres auraient été guéries.

Publicité
Une enquête est menée pour déterminer les causes de la contamination. Pour l'heure, rien n'est établi. Comme la contraction de la légionellose se fait par voie respiratoire, la ville de Montpellier a fait arrêter le fonctionnement des fontaines et suspendre l'utilisation des brumisateurs de terrasse des débits de boisson.

Légionellose : 2 à 10 jours d'incubation

La légionellose est une infection respiratoire provoquée par des bactéries du genre Legionella. Cette bactérie vit naturellement dans l'environnement et prolifère dans les eaux et les endroits tièdes et humides. La maladie ne se contracte pas en buvant de l'eau et n'est pas non plus contagieuse. Elle se transmet par l’inhalation de gouttelettes d’eau contenant des bactéries, en suspension dans l’air.

La légionellose pulmonaire a une durée d’incubation de 2 à 10 jours, pouvant parfois atteindre 16 jours. Les premiers symptômes ressemblent à une grippe (fièvre, toux sèche, perte d’appétit, céphalée, léthargie), puis la fièvre augmente jusqu’à 39.5°C. Certains patients présentent également des diarrhées, des nausées ou vomissements, des crachats de sang, des douleurs musculaires et une confusion mentale.

Non traitée, cette forme s’aggrave en général pendant la première semaine. Deux complications sont souvent fatales: une insuffisance respiratoire irréversible et une insuffisance rénale aiguë.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité