Légionellose : les risques pendant la grossesse

Légionellose : les risques pendant la grossesse©iStock
Publicité

Légionellose et grossesse ne font pas aussi mauvais ménage qu'on pourrait le craindre… En effet, les risques de complications de la légionellose ne semblent pas majorés par la grossesse. Cependant, ils n'en sont pas pour autant totalement inexistants.

Publicité

La légionellose : c'est quoi ?

La légionellose est une infection respiratoire causée par une bactérie, souvent du type Legionella pneumophila. Cette bactérie se développe dans l'eau, lorsqu'elle reste longtemps à une température comprise entre 25°C et 50°C : la contamination se fait par inhalation de gouttelettes d'eau contaminées, propagées par un système de climatisation par exemple. Les symptômes de la légionellose évoquent tout d'abord une simple grippe : toux sèche, céphalées, fatigue, fièvre, courbatures, troubles digestifs (exemple : diarrhée)… Dans la forme bénigne de la maladie, les symptômes cessent en quelques jours, mais dans la forme sévère (maladie du légionnaire), l'infection s'étend aux poumons, entraînant une aggravation des symptômes et des difficultés respiratoires. Une antibiothérapie urgente est alors nécessaire.

Légionellose et grossesse : quel lien ?

En elle-même, la grossesse n'est pas un facteur de risque de légionellose. Quand une femme enceinte contracte cette maladie, ce qui est assez rare, cela arrive généralement parce qu'elle fait partie des personnes à risques, à savoir essentiellement les personnes au système immunitaire fortement affaibli, notamment par une maladie (exemples : cancer, sida). Celles souffrant d'une maladie respiratoire ou cardiaque sévère, les fumeuses et les alcooliques sont aussi des personnes à risques. Les complications de la légionellose sévère peuvent être mortelles, mais un traitement rapide par antibiotiques permet la guérison.

Publicité

Publicité
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité