Légionellose : Quels sont les signes d’alerte ?

Publicité

Après la découverte d’un réseau d’eau chaude contaminée, Medisite vous rappelle quels sont les symptômes d’une contamination à la légionellose.

Publicité

Lundi 28 juillet, nous vous informions que des taux anormaux de Legionella avaient été détectés dans une copropriété de la région parisienne. Ces bactéries sont à l’origine chez certaines personnes une infection respiratoire, la légionellose. Pas contagieuse, la maladie ne se contracte pas en buvant de l’eau mais en inhalant des gouttelettes contenant des bactéries.

Comment la reconnaître ?

Publicité
La légionellose peut se présenter sous deux formes. La première est bénigne. Appelée fièvre de Pontiac, elle est analogue à un syndrome grippal .

Mais la forme la plus grave, appelée maladie du légionnaire, se traduit par une infection pulmonaire pouvant être sévère . Sa durée d’incubation est de 2 à 10 jours, mais dans certains cas, elle peut atteindre 16 jours. Elle survient le plus souvent chez les personnes fragilisées (personnes âgées, immunodéprimés…). Les premiers symptômes rappellent ceux d’une grippe : fièvre, toux sèche, perte d’appétit, céphalée, léthargie. La fièvre va ensuite augmenter jusqu’à 39,5°C. Pour certains patients, des diarrhées, des nausées, des vomissements ainsi que des crachats de sang, des douleurs musculaires et une confusion mentale apparaîtront.

Peut-on traiter la légionellose ?

Dans sa forme bénigne, la légionellose passe généralement inaperçue. Sans traitement, le patient en guérit en 2 à 5 jours.

Dans sa forme la plus grave, un traitement antibiotique permet un rétablissement total en trois semaines dans la majorité des cas. Mais il est impératif qu’il soit pris très rapidement. Une pneumopathie évolutive, un échec du traitement et dans parfois des séquelles cérébrales peuvent en découler. Si elle n’est pas traitée, elle s’aggrave en général pendant la première semaine. Deux complications sont souvent fatales : une insuffisance respiratoire irréversible et une insuffisance rénale aiguë. Dans 15% des cas, cette légionellose entraîne le décès du patient.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité