Ménopause : l'âge auquel elle apparaît influence votre risque d’AVC

Une étude publiée dans la revue médicale Stroke démontre que l’âge auquel la ménopause et les premières règles apparaissent influe sur l'apparition d'AVC chez les femmes.

Publicité
Publicité

© Adobe StockLes femmes ayant leurs premières règles avant 10 ans, ou entrant dans la ménopause avant 45 ans seraient plus à risque de développer un AVC. Les chercheurs de l'Université de Brigham et du Women's Hospital aux Etats-Unis ont découvert plusieurs facteurs de risques d'AVC, propres aux femmes.

4 facteurs de risques bien distincts

Publicité

Chaque année aux Etats-Unis, il y a 55 000 femmes de plus que d'hommes qui décèdent d'un accident vasculaire cérébral, ce qui en fait la troisième cause de décès chez les femmes en Amérique. Il existe des facteurs de risque vasculaires traditionnels chez les deux sexes comprenant l'hypertension, le diabète ou encore le tabagisme mais il y en a également plusieurs bien spécifiques aux femmes. L'équipe de chercheurs s'est donc penchée sur la littérature scientifique pour comparer certains facteurs propres à la femme en prenant notamment en compte : les taux hormonaux, la contraception hormonale, la grossesse, l'âge des premières règles et de la ménopause avec les risques d'incidence d'AVC. Les critères féminins ayant montré une incidence soulignés par les scientifiques sont les suivants :

- Avoir ses premières règles très tôt, avant 10 ans, exposerait les femmes à un risque plus élevé d'événements cardiovasculaires, tels que les accidents vasculaires cérébraux.

- Etre ménopausée de façon précoce, avant 45 ans, serait associé à une diminution des hormones cardioprotectrices, comme les œstrogènes, qui empêcheraient les graisses de circuler dans le sang et augmenterait le risque d'AVC chez les femmes.

- Avoir un taux faible de l'hormone déhydroépiandrostérone (DHEA). C’est avant l’âge de 20 ans que le taux de DHEA dans le sang est le plus élevé puis il baisse régulièrement au cours de la vie. Le rôle essentiel de la DHEA est de synthétiser la testostérone et les œstrogènes, des hormones sexuelles.

- Prendre des contraceptifs oraux à base d'œstrogènes augmenterait le risque d'accident vasculaire cérébral jusqu'à 80%, quelle que soit la quantité d'hormone qu'ils contiennent.

"Les femmes souffrent d'AVC plus souvent que les hommes"

Toutefois, les scientifiques précisent que même si plusieurs de ces facteurs sont extrêmement communs, seule une fraction des femmes qui réunit un facteur ou plus subira un AVC au cours de sa vie . L'auteure principale de l'étude, Kathryn Rexrode, explique dans son rapport : "Ces femmes doivent être surveillées avec attention et elles doivent être conscientes qu'elles sont plus à risque et être motivées à adopter les comportements les plus sains pour réduire le risque d'hypertension et d'AVC". La scientifique appelle à la vigilance des femmes : "Beaucoup de gens ne réalisent pas que les femmes souffrent d'AVC plus souvent que les hommes, et la mortalité est beaucoup plus élevée chez les femmes". Avec l'âge, les femmes seraient donc susceptibles d'avoir un accident vasculaire cérébral comme première manifestation de maladie cardiovasculaire.

Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité