Verglas, neige : les 3 conseils des pompiers pour ne pas tomber

En cas de neige et de verglas, il faut faire très attention lors des déplacements à pied à ne pas tomber. Sur leur compte Twitter, les Pompiers de Paris relaient les trois bonnes astuces à connaître pour rester sur ses deux jambes en toutes circonstances.

Publicité
Publicité

© Adobe StockVoir les rues et les maisons se parer de blanc, c'est un joli paysage. Surtout quand on n'est pas obligé de sortir. Parce que c'est là que les choses se compliquent. Notamment pour les enfants et les personnes de plus de 65 ans. Sur leur compte Twitter, les pompiers de Paris rappellent trois précieux conseils pour éviter les chutes par grand froid. A savoir :

Publicité

- Mettre des chaussures à semelles crantées

- S'accrocher à tout appui lors des déplacements

- Privilégier les petits pas

De même, lors de vos déplacements, pensez à :

- Couvrir les parties du corps les plus sensibles au froid (les pieds, les mains, le cou et la tête)

- Habiller chaudement les enfants en multipliant les couches de vêtements. Transporter en le portant dans les bras, dans un landau ou une poussette. L'important est qu'il puisse bouger régulièrement. Les nouveaux-nés et les nourrissons sont particulièrement à risque du froid car leur capacité d’adaptation aux changements de températures n’est pas encore aussi performante que celle d’un enfant ou d’un adulte. De plus, les petits n’ont pas une activité physique spontanée suffisante pour se réchauffer et ne peuvent pas signaler qu’ils ont froid.

- Eviter au maximum de sortir le soir, il fait plus froid.

- Prendre une couverture si vous devez prendre la voiture ainsi qu'un téléphone et des médicaments au cas où vous vous retrouveriez bloqué par la neige.

Pour les personnes de plus de 65 ans, si vous vous sentez particulièrement fatigué depuis le grand froid, appelez votre médecin traitant. En cas d'urgence, appeler le centre 15 (SAMU). Avec l'âge, la perception du froid diminue ainsi que la performance de la réponse vasculaire. La masse musculaire est aussi diminuée ce qui augmente la vulnérabilité au froid. Plus encore, les personnes âgées ayant des troubles cardiaques, une insuffisance respiratoire, une difficulté à faire face aux activités de la vie quotidienne ou souffrant de maladie d’Alzheimer ou apparentées sont à risque.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité