Cet été, méfiez-vous des morsures de cette araignée qui nécrosent la peau

Publicité

Deux Françaises ont été victimes de la "recluse brune", une araignée au puissant venin. Elles ont du subir une chirurgie plastique pour réparer leurs peaux nécrosées.

Publicité

Prenez garde à la morsure de la recluse brune ( Loxosceles reclusa ) ! Cette petite araignée d’1,5 cm, originaire d’Amérique du Nord, peut vous conduire sur la table d’opération. Lorsqu’elle mord, la recluse brune injecte un venin qui nécrose les chairs de la peau. Deux jeunes femmes habitant le Gard et l’Hérault viennent d’en faire l’amère expérience.

La recluse brune coincée dans le pantalon

Publicité
"L’araignée devait se trouver dans le pantalon que j’ai enfilé avant d’aller travailler, explique Sandra, 32 ans au Midi Libre. Elle s’est ensuite retrouvée coincée contre ma cuisse. Vers 10h, j’ai ressenti de grosses démangeaisons." C’est en allant aux toilettes que la Gardoise découvre des traces rouges et bleues sur sa jambe. Elle consulte son médecin le soir même et est placée sous antibiotiques pour éviter une infection. Les tissus de sa peau, nécrosés sur un diamètre de 10 cm, rendent l’opération plastique inévitable. "La nécrose qui s'était développée sur le haut de la jambe d'une Montpelliéraine de 38 ans, elle aussi mordue par ce type d'araignée coincée dans son pantalon, était encore plus impressionnante, raconte le Dr Herlin au quotidien. Nous l'avons opérée pour retirer les chairs qui avaient nécrosé en surface et jusqu'au muscle. Elle se retrouve à présent avec une cicatrice de 10 centimètres de long."

Présente en Languedoc-Roussillon depuis les années 2000, l'araignée provoque des infections et ses morsures sont très douloureuses. Cependant, si la quantité de venin injectée est plus faible, la personne mordue peut n’avoir aucune séquelle. Par précaution, si la rougeur est anormalement étendue, mieux vaut consulter son médecin.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité