Sommaire

La spondylarthrite ankylosante : c'est quoi ?

La spondylarthrite ankylosante : c'est quoi ?© Adobe StockLa spondylarthrite ankylosante, est une maladie inflammatoire chronique qui touche principalement les vertèbres lombaires sacro-iliaques, c’est-à dire au niveau du bas de bassin. C’est un rhumatisme chronique, qui peut aussi toucher l’ensemble de la colonne et d’autres zones comme les tendons, les ligaments, les articulations…Elle se déclare principalement avant 40 ans chez les hommes, mais peut aussi toucher les femmes.

"C’est une maladie qui peut mettre en jeu d’autres pathologies comme le côlon irritable, une maladie inflammatoire des intestins, la maladie de Crohn et de l’arthrite psoriasique pour ceux qui souffrent déjà de psoriasis.", ajoute, Jacqueline Lagacé, scientifique québecoise, spécialiste de microbiologie et immunologie.

Les causes : "Il y a un terrain génétique favorisant la maladie, explique la spécialiste : beaucoup de gênes sont en causes mais le plus connu est l’antigène HLA- B-27 que l’on retrouve chez 74 à 90% des patients atteints de spondylarthrite ankylosante." Même si la génétique est un facteur important, il y a une suspicion sur un déséquilibre du microbiote intestinale (appelé disbiose) notamment influencé par des agents environnementaux comme l’alimentation, le mode de vie etc…

Une sensation de brûlure dans le dos

La spondylarthrite ankylosante commence le plus fréquemment par une douleur au dos, mais aussi parfois les hanches, les épaules… Elle est souvent confondue avec d’autres pathologies expliquant que le diagnostic puisse mettre en moyenne entre 6 à 10 ans avant d’être posé.
Comment ça se déclare ? "C’est une douleur qui apparait au niveau du bas du dos, au niveau du fessier. La plupart des témoignages que j’ai récolté, explique le Dr Jacqueline Lagacé, parlent d’une sensation de brûlure. On me dit souvent 'c’est comme-ci j’avais des charbons ardents dans la colonne ' ". Il arrive que la maladie évolue par poussées, la douleur peut donc se calmer mais revenir par moment. Petit à petit, cette sensation de brûlure se diffuse tout au long de la colonne.

Un blocage du dos surtout le matin

"Là où il y a une inflammation, il y a forcément douleur, explique Jacqueline Lagacé, spécialiste de microbiologie et immunologie." Et qui dit douleurs dit généralement blocages, surtout au niveau du dos. Les patients se retrouvant souvent immobilisés à cause de leur souffrance, les muscles se retrouvent atrophiés. Un véritable cercle vicieux puisque c’est principalement l’activité qui permet de réduire la douleur.
Comment ça se déclare ? "En cas de spondylarthrite ankylosante, la maladie progresse quand cesse toute activité, déclare notre interlocutrice. Pendant les périodes où l’on ne bouge pas beaucoup, le dos devient plus raide expliquant que beaucoup de patients se sentent rouillés le matin ou dans la nuit au niveau des articulations puis beaucoup moins au cours de la journée."

De fortes périodes de constipation

De fortes périodes de constipation© Adobe StockNotre flore intestinale est constituée de deux kilos de micro-organismes, selon l’Inserm, tout autant de bactéries qui forment un équilibre appelé microbiote intestinal, jouant un rôle dans la digestion et l’immunité. "On suspecte une influence de la disbiose, c’est-à-dire un déséquilibre de la flore intestinale, dans le développement de la maladie", ajoute l’experte.
Comment ça se déclare ? "Les malades sont très souvent constipés, certains ont déjà témoigné n’aller à la selle qu’une seule fois par semaine. Les périodes peuvent varier entre constipation et diarrhée aussi. Les patients se plaignent aussi d’être victimes de ce qu’on appelle le syndrome de l’intestin irritable", à cause de l’inflammation. On se sent souvent ballonné après les repas et la digestion est difficile.

Une fatigue intense à cause de l’inflammation

Une fatigue intense à cause de l’inflammation© Adobe StockSelon l’association Polyarthrites belge, la fatigue est le deuxième symptôme le plus déclaré par les malades après la douleur au dos.
Pourquoi ? La spondylarthrite ankylosante est une maladie inflammatoire chronique. A mesure que la maladie évolue, les douleurs se font de plus en plus diffuses et fortes. "De manière générale, l’inflammation fatigue l’organisme surtout parce qu’elle fait mal. A cause de cette pathologie on souffre toute la journée de sensations de brûlures qui s’accentuent la nuit parce que l’activité qui réduit la douleur se fait moindre, du coup on dort très mal", ajoute Jacqueline Lagacé spécialiste en immunologie.

Rougeurs, pustules et démangeaisons

Rougeurs, pustules et démangeaisons© Adobe StockMême si les problèmes de peau ne sont pas les symptômes le plus caractéristique de la spondylarthrite ankylosante ils existent.
Comment ils se déclarent ? "Certains patients sont atteints de dermatite une affection cutanée où l’on peut constater, des rougeurs ou encore des pustules accompagnées parfois de démangeaisons, rapporte la spécialiste." Dans 15% des cas les malades peuvent également être atteints de psoriasis, une maladie de peau qui se déclare sous forme de poussées de plaques rouges squameuses qui démangent.

Une perte de poids graduelle

Une perte de poids graduelle© Adobe StockLa spondylarthrite ankylosante est une maladie inflammatoire chronique qui ne touche pas que la colonne vertébrale. Une inflammation peut également endommager le système digestif.
Comment cela se déclare ? "Quand on a beaucoup de problèmes intestinaux on est forcément amené à manger moins, c’est pourquoi il est possible d’observer une perte de poids graduelle chez certains patients. Dans d’autres cas, à l’inverse, certains malades déprimés par la façon dont la maladie touche leur vie quotidiennepeuvent prendre du poids parce que leur baisse de moral les pousse à manger plus pour se réconforter", ajoute Jacqueline Lagacé spécialiste en immunologie.
L’importance de la diète Seignalet : "Il est important de souligner les travaux du Dr Seignalet qui a observé une rémission chez 95% des 125 patients ayant testé sa diète.", ajoute notre interlocutrice. Le principe de son régime consiste à exclure une grande partie de ce que le monde moderne a modifié dans notre alimentation (laitages animaux, céréales modernes, sucre blancs, chocolat, aliments fumés, huiles raffinées, alcool".

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Vidéo : Maladies cardiovasculaires : quels symptômes d'alerte ?

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.