Embolie artérielle ou thrombose : la différence

L’embolie artérielle correspond à la migration, par la circulation sanguine, d’un caillot sanguin qui va boucher une artère. Elle peut être à l’origine de maladies cardiovasculaires majeures.

Publicité

© Istock

L’embolie artérielle : qu’est-ce que c’est ?

Pour comprendre comment survient l’embolie artérielle, il convient au préalable de définir la notion de thrombose. Plus communément qualifiée de phlébite, la thrombose est un caillot sanguin qui va se former au sein d’un vaisseau sanguin, occasionnant de fait son oblitération. En fonction de la localisation de ce caillot, on parlera de thrombose veineuse (vaisseaux sanguins) ou de thrombose artérielle (artère). Il arrive, dans certains cas, que ce caillot sanguin se détache de la structure sanguine de laquelle il dépend et migre vers d’autres zones vascularisées : c’est l’embolie. Elle est dite artérielle lorsque le caillot obstrue une artère.

Publicité
Publicité

L’embolie artérielle : quels symptômes ?

Les manifestations cliniques de l’embolie artérielle vont principalement dépendre de l’artère concernée par l’obstruction. S’il s’agit d’une artère pulmonaire, les symptômes seront majoritairement de nature respiratoire : difficulté soudaine à respirer, douleur thoracique, expectorations excessives… Lorsque c’est une artère cérébrale qui est touchée, le patient ressentira plutôt d’importants maux de tête, des troubles de la vue, une perte d’équilibre, voire une paralysie partielle. Il existe, enfin, un autre type d’embolie plus spécifique : l’embolie gazeuse. Ce n’est pas, dans ce cas précis, un caillot sanguin, mais une bulle de gaz qui bouche une artère. Elle résulte, le plus souvent, d’un accident de plongée sous-marine.

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X