Anévrisme de l'aorte abdominale : la définition

L’anévrisme est une dilatation d’une paroi artérielle. Cette affection peut se révéler très dangereuse, car elle constitue une poche de sang qui, si elle se rompt (rupture d’anévrisme), peut entraîner une grave hémorragie. Mais apprenons-en davantage sur l’anévrisme de l’aorte et sur ses causes.

Publicité

© Istock©iStock

Anévrisme de l’aorte abdominale

Un anévrisme désigne la dilatation localisée d’un vaisseau, le plus souvent une artère (rarement une veine). Généralement, cette dilatation se forme à proximité immédiate de l’artère en créant une poche qui va fragiliser la paroi du vaisseau. Parmi les artères les plus susceptibles de présenter un anévrisme se trouve l’aorte, la grosse artère qui émerge du cœur et dont la partie abdominale descend le long de la colonne vertébrale pour irriguer le reste de l’organisme. En effet, 90 % des anévrismes qui surviennent hors du cerveau concernent l’aorte abdominale. En cas d’anévrisme de l’aorte abdominale, c’est souvent la partie basse qui est touchée.

Publicité
Publicité

Causes d’un anévrisme de l’aorte

Les hommes de plus de 60 ans sont les plus touchés par les anévrismes de l’aorte. Ce sont surtout les fumeurs et, d’une façon générale, les personnes qui présentent des risques cardiovasculaires (obésité, diabète, hypertension artérielle, hypercholestérolémie…) qui sont sujets à ce type de pathologies. Cela concerne environ 6 % des hommes et 2 % des femmes. Souvent asymptomatiques, les anévrismes ne sont généralement décelés que par hasard à l’occasion d’un examen. Il faut les opérer lorsqu’ils sont particulièrement volumineux ou les surveiller dans le cas contraire.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X