Rupture d'anévrisme : 6 causes auxquelles on ne pense pas

L'anévrisme est une petite poche qui se forme sur une artère. La poche, avec le temps, grandit, s'étire, devenant plus fine et plus fragile. Si l'anévrisme se rompt, il peut entraîner une hémorragie interne, potentiellement mortelle. En connaissant mieux ses causes, on peut réduire ses risques.

Une malformation congénitale

Une malformation congénitaleUn anévrisme est un point faible de la paroi d'un vaisseau sanguin, et plus particulièrement d'une artère (aorte abdominale, aorte thoracique, à la base du cerveau principalement). Il arrive que cette "zone de faiblesse" soit liée à un contexte héréditaire. Un dépistage d'anévrisme cérébral est alors souvent conseillé lorsqu'il y a eu deux cas ou plus d'hémorragie méningée dans une même famille (de premier ou second degré : père, mère, oncle…).

Pas de panique cependant : dans l'immense majorité des cas, l'anévrisme est le résultat d'une malformation congénitale de la paroi artérielle non héréditaire (sans cause déterminée), dont la malformation s'accroît progressivement au fil des années. Ce mécanisme est favorisé par le vieillissement des tissus et des facteurs de risques liés à notre mode de vie.

Et aussi : elle peut être liée à certaines maladies rares comme la polykystose rénale*, la maladie de Marfan**
* une maladie héréditaire du rein, qui se caractérise par l’apparition lente et progressive de kystes principalement au niveau des reins.

** une maladie systémique rare du tissu conjonctif.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.