Migraine, quels traitements pendant la grossesse ?

Chez la femme enceinte, la médication relève souvent du casse-tête car le risque d'un passage intra-placentaire des substances chimiques est important. Il est donc déconseillé de s'automédiquer. Dans la majorité des cas, le paracétamol constitue le seul antalgique autorisé mais ce dernier s'avère bien souvent inefficace en cas de symptômes importants. Une prise en charge plus spécifique, à base d'antimigraineux, est parfois nécessaire mais elle doit faire l'objet d'un suivi médical accru.

Migraine, quels moyens de prévention pendant la grossesse ?

Les causes de la migraine n'étant pas formellement avérées, il n'existe pas de véritables moyens de la prévenir. Néanmoins, certaines précautions peuvent être prises pour réduire la fréquence des crises. Ainsi, l'adoption d'un mode de vie sain, avec une alimentation équilibrée et une activité physique régulière, semble avoir un impact positif sur cette pathologie. Il est également conseillé de limiter les facteurs favorisant la migraine tels que le stress, la forte luminosité ou le bruit. Au cours de la grossesse, les femmes migraineuses doivent d'autant plus écouter leur corps et se reposer suffisamment pour éviter que des céphalées chroniques ne s'installent durablement.

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.