Tramadol : 3 effets secondaires à connaître

Publié le 03 Janvier 2019 par La Rédaction Médisite
Le tramadol est une substance opiacée qui intervient dans la composition de certains médicaments. On peut donc faire un lien entre tramadol et drogue, puisque les opiacés constituent une famille chimique au sein de laquelle se trouvent l’opium et ses dérivés. Mais dans ce cas, quels sont les principaux effets secondaires du tramadol ? Existe-t-il un risque d’allergie ?
Publicité

© Istock

Caractéristiques du tramadol

Le tramadol est un médicament antalgique. Il est donc utilisé pour combattre la douleur. Ce produit (le tramadol chlorhydrate) appartient à la famille des opiacés, un groupe chimique qui comprend de nombreuses substances. Parmi elles, on retrouve l'opium et ses dérivés, y compris la morphine (qui est un très puissant antidouleur) et la codéine, mais aussi des drogues telles que l'héroïne. Le tramadol soulage les douleurs en ayant une action directe sur la perception nociceptive (sensation douloureuse) au niveau du cerveau. Il s’agit d’un médicament de liste I, c’est-à-dire qu’il n’est disponible que sur ordonnance. En effet, c’est un traitement puissant qui n’est généralement utilisé qu’en deuxième intention, si l'aspirine, l'ibuprofène ou le paracétamol, isolément, ne suffisent pas à calmer les douleurs.

Publicité

Contre-indications du tramadol

Le tramadol est contre-indiqué en cas : - d'intolérance connue aux opiacés (le plus souvent parce qu’ils entraînent d’importants troubles digestifs) ; - d’intoxication avec des sédatifs et/ou d’ivresse aiguë ; - de grave insuffisance respiratoire ; - d’épilepsie non traitée. Par ailleurs, le tramadol ne convient pas aux enfants de moins de 15 ans. De plus, il ne doit pas être pris en association avec des IMAO (inhibiteur de la monoamine-oxydase), des médicaments utilisés en psychiatrie et en neurologie dans le cadre de pathologies telles que la dépression ou la maladie de Parkinson. En effet, combinées, ces substances font courir de graves risques d’accident. Il doit également être utilisé avec précaution chez les personnes ayant subi un traumatisme crânien ou encore chez les personnes âgées (risque de chute).

Publicité

Principaux effets secondaires du tramadol

Un des risques principaux encourus avec le tramadol est la dépendance, en particulier lorsqu’il est pris de façon prolongée et à des doses importantes. Ainsi, il ne faut jamais arrêter brutalement un traitement à base de tramadol sous peine de s’exposer à un syndrome de sevrage (qui se traduit par des troubles du comportement, de l’insomnie, des tremblements, etc.). Le tramadol est également très souvent responsable de nausées, de vomissements et de vertiges. Les autres troubles les plus fréquents sont la constipation, la bouche sèche, les maux de tête, l’hypertranspiration ou encore la somnolence. D’autres effets secondaires beaucoup plus graves peuvent être mentionnés, bien qu’ils soient plus rares. Parmi eux, citons les éruptions cutanées, les palpitations (ou inversement un ralentissement du rythme cardiaque), les hallucinations, la confusion mentale (désorientation, anxiété…), les tremblements, les troubles du sommeil et du comportement, la fatigue, etc. Il existe également un risque de réaction allergique qui ne doit pas être négligé.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X