Qu'est-ce que le spifen® 400 mg ?

Le principe actif du spifen® est l'ibuprofène dosé à 400 milligrammes. C'est un médicament anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS) présenté sous forme de comprimé, il est prescrit pour lutter contre les douleurs légères à modérées comme les migraines et également contre la fièvre. Comme tous les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens, le spifen® 400 mg fluidifie le sang, il est donc contre-indiqué chez la femme enceinte et les personnes sensibles à l'ibuprofène ou aux autres AINS et à l'aspirine. Il est recommandé de le prendre en mangeant afin qu'il n'agresse pas la muqueuse gastrique. En raison de ses effets sur l'estomac, il est également contre indiqué chez les personnes souffrant de problèmes gastriques tels qu'un ulcère de l'estomac ou une hémorragie gastrique. Les personnes souffrant de lupus, d'insuffisance hépatique sévère, d'insuffisance rénale ou d'insuffisance cardiaque sévère ne doivent pas utiliser spifen® 400 mg. Ce médicament ne doit pas être pris lors d'un traitement par d'autres anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS).

Spifen® 400 mg : les effets secondaires les plus fréquents

Des effets indésirables peuvent apparaître lors de l'utilisation du spifen® 400 mg à des doses trop élevées, si le patient souffre de certaines maladies et lorsque le spifen® 400 mg est associé à d'autres médicaments. Les effets secondaires les plus fréquemment décrits sont :
- des troubles gastro-intestinaux : risque accru d'hémorragie gastro-intestinale et de perforation gastrique chez les personnes âgées (pouvant entraîner la mort)
- risque d'aggravation de la maladie chez les patients souffrant de recto-colite hémorragique ou de la maladie de Crohn
- des troubles cardio-vasculaires : augmentation du risque de thrombose artérielle, d'infarctus du myocarde
- des troubles cérébro-vasculaires : augmentation du risque d'accident vasculaire cérébral (AVC) ischémique transitoire chez les personnes souffrant d'hypertension artérielle, les fumeurs et les personnes diabétiques
- des manifestations allergiques chez les patients souffrant de rhinite chronique, sinusite chronique ou polypose nasale
- des crises d'asthme chez les personnes asthmatiques
- des manifestations cutanées : certaines réactions cutanées graves, comme des dermatites exfoliatives, un syndrome de Stevens-Johnson ou un syndrome de Lyell sont rares, mais peuvent survenir. Certaines de ces réactions peuvent être fatales.

mots-clés : Ibuprofène
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.