Hydrocéphalie chronique : les conséquences sur la mémoire

L’hydrocéphalie chronique est une accumulation chronique de liquide céphalo-rachidien dans la boite crânienne qui provoque à terme des problèmes de santé importants. L'hydrocéphalie peut provoquer des symptômes violents ou au contraire des symptômes sur le long terme. Mais quelles sont les conséquences de l’hydrocéphalie ?
©iStockIstock

Qu’est-ce qu’une hydrocéphalie ?

L’hydrocéphalie peut être non communicante ou communicante. Dans le premier cas, l’accumulation du liquide céphalo-rachidien est dite obstructive : celui-ci s’accumule dans les ventricules cérébraux et finit par compresser les structures adjacentes : il en résulte des maux de tête, des vomissements, des troubles visuels ou une mauvaise coordination. Dans certains cas, l’hydrocéphalie peut être dite à pression normale : les symptômes peuvent alors être moins marqués ( pertes d’équilibre, manque d’appétit, troubles de la marche ou troubles mnésiques.)

Quelles sont les conséquences d’une hydrocéphalie sur la mémoire ?

Une hydrocéphalie chronique peut provoquer des troubles de la mémoire, qui sont souvent, dans un premier temps, confondus avec des troubles liés à la maladie d’Alzheimer ou une pathologie neurodégénérative. L’accumulation de liquide céphalo-rachidien peut exercer une pression sur les centres de la mémoire et altérer celle-ci. Une dérivation chirurgicale (dérivation permettant de drainer le liquide céphalo-rachidien dans une autre partie du corps) peut permettre de diminuer cette pression. Les résultats sont souvent impressionnants et le patient retrouve rapidement ses facultés mémorielles.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):