Hypertension artérielle : fumer augmente les risques

La pression artérielle est augmentée dès que le fumeur allume une cigarette. En parallèle, le rythme cardiaque s’accentue considérablement pendant une quarantaine de minutes à chaque cigarette. Plus l’on fume de cigarettes sur une période de 24 heures, plus on use le muscle cardiaque, et la pression artérielle ne baisse que pendant la période d’abstinence, c’est-à-dire lorsque le fumeur dort. Une élévation de la pression artérielle entraîne un rétrécissement des artères à l’origine d’infarctus, d’AVC (Accidents Vasculaires Cérébraux), d’accidents cardiovasculaires. Enfin, le tabagisme réduit l’efficacité des traitements contre l’hypertension artérielle.

Arrêt du tabac : des bienfaits immédiats

Arrêter de fumer est indispensable pour protéger sa santé. Et même si l’on fume depuis très longtemps, il n’est jamais trop tard pour dire stop à la cigarette. Il est scientifiquement prouvé que les bienfaits après l’arrêt du tabac sont immédiats, à savoir par exemple :
- normalisation de la fréquence cardiaque et de la pression artérielle après 20 minutes ;
- diminution du risque d’infarctus du myocarde après 24 heures de sevrage, car le CO (monoxyde de carbone) est éliminé du sang en 1 jour ;
- amélioration du sommeil, de l’odorat et du goût après 48 heures ;
- augmentation du souffle, disparition de la toux et diminution de la fatigue après 15 à 90 jours d’arrêt du tabac ;
- l’ancien fumeur n’a pas plus de risques d’être victime d’un AVC qu’un non-fumeur s’il a arrêté de fumer depuis 1 an.

Si arrêter de fumer permet de vivre plus longtemps en bonne santé, le mieux est de refuser la première cigarette et de se tenir à cette décision.

> Un expert santé à votre écoute !

Vidéo : Pourquoi il faut avoir de la vaseline chez soi

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.