Pertes blanches abondantes pendant l'ovulation : est-ce normal ?

Publié le 09 Décembre 2018 par La Rédaction Médisite
Les pertes blanches abondantes constituent un problème d'hygiène intime fréquent chez la femme. Lorsque ces pertes ont lieu pendant l'ovulation, elles n'ont pas forcément un caractère anormal. Si elles ne sont pas malodorantes.
Publicité

vignette-focus-500x333.jpg© Istock

Quels sont les symptômes liés à l'ovulation ?

L'ovulation se déroule entre le dixième et le quatorzième jour du cycle menstruel. Elle correspond à la rupture du follicule qui permet l'évacuation de l'ovule dans la trompe, pour y être ensuite éventuellement fécondé par un spermatozoïde. Certaines femmes ne ressentent pas leur ovulation et d'autres ont des symptômes bien marqués. Ces symptômes peuvent être des douleurs pelviennes unilatérales, parfois intenses et des pertes blanches dont l'allure et l'abondance sont modifiées. En effet, la glaire cervicale se transforme au moment de l'ovulation pour permettre l'ascension des spermatozoïdes : elle devient plus fluide et plus abondante.

Publicité
Publicité

Quelles sont les causes de pertes anormales pendant l'ovulation ?

Même si les pertes blanches sont plus abondantes pendant l'ovulation, certains aspects peuvent faire craindre une pathologie ou une infection gynécologique. Les pertes ovulatoires sont fluides et inodores. Si une mauvaise odeur apparaît, accompagnée d'une coloration jaunâtre ou brunâtre, une infection bactérienne est probable. De même, des démangeaisons peuvent faire craindre l'apparition d'une mycose. Les pertes sont alors très abondantes, mousseuses et irritantes. Une rougeur vulvaire accompagne généralement ces pertes.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X