DMLA

DMLA : Définition

La dégénérescence maculaire liée à l’âge, ou DMLA, est une affection oculaire de la partie centrale de la rétine, appelée macula. Il y a deux formes de DMLA : la dégénérescence sèche (85 à 90 % des cas) et la dégénérescence humide (10 à 15 % des cas). Elles entraînent les mêmes conséquences sur la vision mais évolue à des vitesses différentes.

DMLA : Causes

Les causes de la DMLA sont mal connues. Seul le lien entre le tabagisme et le risque de DMLA sèche et humide a pu être cliniquement prouvé. Mais on sait également que l’âge est le premier facteur de risque. L’hérédité selon des études récentes, l’exposition prolongée au soleil et l’hypertension artérielle seraient aussi mis en cause. En revanche, les prises d’antioxydants comme la lutéine, les vitamines C et E auraient un effet protecteur sur la survenue de la DMLA.

DMLA : Symptomes

Les possibles signes avant-coureurs de la DMLA sont une vision floue des images, la difficulté de distinguer les couleurs, la déformation ou la distorsion des lignes droites et la gêne de la vision centrale par des espaces sombres ou vides.

DMLA : Prévention

De bonnes habitudes de vie peuvent prévenir le risque de la DMLA : arrêter de fumer, contrôler régulièrement sa tension artérielle et son cholestérol, se protéger des rayons UV, avoir une alimentation équilibrée. Certains antioxydants et vitamines sont aussi réputés pour réduire le risque de DMLA : le bêta-carotène, les vitamines C et E, le zinc, la luthéine, la zéaxanthine (brocolis, choux verts, cresson, maïs, poivron rouge) et le sélénium. Enfin, le thé vert est bénéfique par les polyphénols qu’il contient ainsi que les omégas 3 (huile de colza, noix, poissons).

DMLA : Examens

Un simple examen ophtalmologique de la rétine (fond d’œil) permet de dépister la DMLA. En cas d'atteinte de la rétine, l'ophtalmologiste dispose de deux examens complémentaires (réalisés sous anesthésie locale), l'angiographie à la fluorescéine et l'angiographie au vert d'indocyanine. Il peut ainsi déterminer précisément le type de DMLA (sèche ou humide).

DMLA : Traitements

Le laser simple est une technique qui existe depuis 25 ans. Il consiste à brûler les parties malades de la rétine. Une rééducation basse vision est ensuite indispensable. Elle consiste à apprendre au patient à utiliser au mieux la vision périphérique pour compenser la perte de la vision centrale.
Pour soigner la forme humide de la DMLA, on utilise la thérapie photo dynamique (PDT) qui consiste à injecter dans une veine du bras, une molécule sensible à la lumière. Le médecin utilise ensuite un laser très doux sur la zone malade pour faire disparaître les vaisseaux anormaux. En moyenne, un traitement par an permet de stabiliser la vision. Les retraitements sont nécessaires quand la vision est de nouveau déformée. Enfin, des espoirs reposent sur la thermothérapie transpupillaire, la chirurgie de retournement de la rétine, la greffe d'épithélium pigmentaire et pourquoi pas une macula artificielle ou des inhibiteurs des facteurs de croissance.

DMLA : Evolution

La DMLA diminue la vision centrale tant de près que de loin mais, dans la plupart des cas, elle n’a aucun impact sur la vision périphérique. La DMLA peut s’attaquer à un seul œil en premier. Quand les deux yeux sont touchés, ils peuvent l’être à divers degrés. La DMLA peut conduire à une cécité totale si elle n’est pas dépistée assez tôt.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés