Cholestérol HDL et LDL : lequel réduire, lequel augmenter ?

Le HDL ou bon cholestérol limite les risques de maladies cardiovasculaires. Lorsque le taux de HDL est bas, que faire ?

Publicité
Publicité

vignette-focus-500x333.jpg© Istock

HDL : le cholestérol protecteur

Le taux de HDL ou bon cholestérol doit être suffisant pour jouer un rôle protecteur. En effet, ces lipoprotéines sont des molécules qui transportent le LDL (mauvais cholestérol) vers le foie chargé de le dégrader puis de l’éliminer. Or, lorsque le cholestérol HDL est trop bas, le LDL s’accumule dans les tissus. L’augmentation de LDL dans les parois vasculaires est à l’origine de maladies graves pouvant entraîner la mort. Il s’agit de maladies cardiovasculaires qui peuvent se manifester de façon précoce. Le meilleur exemple est l’athérosclérose, une accumulation de corps gras qui entraîne la perte d’élasticité des artères. Un dépôt (ou plaque) trop important est à l’origine d’une thrombose, c’est-à-dire l’oblitération d’une artère.

Publicité

Cholestérol HDL bas : que faire ?

Lorsqu’un bilan sanguin indique un taux de cholestérol HDL trop bas, il est important de réagir sans attendre pour limiter les risques de maladies cardiovasculaires et d’AVC (accident vasculaire cérébral). Pour augmenter le taux de HDL, il faut faire du sport et manger mieux. Il est recommandé de limiter sa consommation de sucres, de choisir des aliments riches en fibres solubles et de préférer les graisses mono-insaturées. On peut par exemple manger régulièrement des fruits secs, de l’avocat, de l’huile d’olive.

Réduire son cholestérol LDL

Pour réduire son mauvais cholestérol, il est indispensable de pratiquer un sport régulièrement et d’adopter une alimentation pauvre en graisses et en sucres. Il est tout aussi fondamental de limiter sa consommation d’alcool et d’arrêter de fumer.

Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés