Affections des seins : une masse doit toujours alerter


Rougeur des seins, sensibilité et écoulement d’un seul sein sont des signes qui justifient une consultation médicale. Il est aussi recommandé à toutes les femmes, jeunes et moins jeunes, d’effectuer régulièrement une autopalpation de leurs seins. Cette surveillance permet de détecter une affection des seins repérable à la présence d’une masse anormale, par exemple :
- Le kyste mammaire, dû à l’accumulation du colostrum lorsque le canal de la glande mammaire est obstrué. On perçoit une petite boule de la grosseur d’une bille. Cette masse moyennement sensible est mobile et bien délimitée.
- L’adénofibrome, aussi appelé fibroadénome, dû à la stimulation des tissus fibreux, est une affection bénigne des seins. La masse est de sensibilité variable et peut augmenter de volume quelques jours avant les règles.
- Le cancer du sein, qui touche principalement les femmes à partir de 50 ans. Il faut consulter sans attendre lorsque l’on perçoit une masse indurée non sensible, au contour mal défini, et dont le volume se modifie indépendamment du cycle.
Bien entendu, toutes les masses dures, mal définies et plus ou moins sensibles au toucher ne sont pas uniquement un symptôme du cancer du sein. C’est par exemple le cas du galactocèle, une masse dure qui apparaît pendant l’allaitement, ou encore du placard de dysplasie.

Placard de dysplasie : manifestations et traitement


Lorsqu’à la palpation, une femme perçoit une masse sensible au toucher et difficile à saisir sous le doigt, il peut s’agir d’un placard de dysplasie. Son volume varie selon la période du cycle. Cette affection des seins touche plus particulièrement les femmes à partir de 35 ans. C’est un phénomène bénin sans aucun lien avec une tumeur maligne. Le placard de dysplasie est lié aux modifications des tissus fibreux des seins. La masse peut disparaître totalement après les règles pour réapparaître au cycle suivant.
Les placards de dysplasie ne nécessitent pas d’intervention chirurgicale, car ils disparaissent spontanément avec le temps et n’ont pas de caractère cancéreux. Une opération chirurgicale peut toutefois être décidée s’il existe le moindre doute.

Placard de dysplasie : quels examens ?


Il est préférable de consulter sans attendre en présence d’une masse dans un sein. Après un examen clinique, le médecin traitant ou le gynécologue prescrit une mammographie ou une échographie. Parfois, une ponction s’avère indispensable pour permettre au médecin de confirmer le diagnostic d’un placard de dysplasie et s’assurer de l’absence d’une tumeur cancéreuse.

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.