Œil qui saute : un signe d'AVC de l'œil ?

Une obstruction de l’artère centrale de la rétine peut entraîner un AVC de l’œil. Pathologie rare, l’accident vasculaire rétinien est une affection très grave. L’œil qui saute n'est pas un signe nécessairement révélateur, mais d'autres symptômes plus spécifiques sont à connaître afin d’anticiper l’infarctus de l’œil qui nécessite une prise en charge rapide.
Istock

AVC de l’œil : l’occlusion des vaisseaux rétiniens en cause

Improprement appelé AVC de l’œil, l’infarctus de l’œil est une thrombose qui affecte la rétine. Ce cas d’urgence imminente est dû à l’obstruction de l’artère centrale de la rétine, d’une branche de cette artère ou de certains vaisseaux. Le nerf optique est largement exposé du fait d’un manque considérable d’oxygène. L’AVC de l’œil n’entraîne aucune douleur. Ses symptômes sont les suivants : - la perte subite de l’acuité visuelle d’un seul œil ; - une anomalie du champ visuel ; - un œdème rétinien ; - une hémorragie. D'autre part, la pupille se dilate mais ne se rétracte pas à la lumière vive. La cécité s’installe quand la pupille devient blanche. Cette conséquence de l’infarctus de l’œil se produit lorsque l’œdème s’est résorbé et que l’hémorragie a cessé.

Infarctus de l’œil : un cas d’urgence

L’infarctus de l’œil ne tolère aucune perte de temps. Sa prise en charge médicale doit être immédiate. Après une thrombose artérielle de la rétine, la santé du patient doit être sérieusement analysée par le biais d’un bilan vasculaire mais aussi cérébral. Ils permettent d’éviter un infarctus du myocarde ou encore un accident vasculaire cérébral. Dans les trois mois qui suivent l’AVC de l’œil, 1 patient sur 100 est victime d’un accident vasculaire cérébral (AVC). Enfin, en l’absence de prise en charge de l’AVC de l’œil, il existe un fort risque de cécité brutale et sévère.

AVC de l’œil : les facteurs aggravants

les facteurs aggravants de l'AVC de l’œil sont : - le tabagisme, - la consommation excessive d’alcool, - le diabète, - l’hypertension artérielle, - l’hyperlipidémie (excès de graisse dans le sang). Pour limiter les risques d'infarctus de l’œil, il est vivement recommandé d’adopter à tout âge une bonne hygiène de vie. L'idéal est d'opter pour une alimentation équilibrée et la pratique régulière d'une activité physique.

Œil qui saute : un symptôme à surveiller

L’œil est un organe qui en dit long sur l’état de santé d’une personne. C’est la raison pour laquelle il est indispensable de consulter sans attendre lorsque la vue est brouillée ou double, ou qu’un œil ne voit subitement plus, même si aucune douleur ne se manifeste. Des troubles de la vision apparaissent par exemple avant un AVC (ischémique ou hémorragique) ou d’autres pathologies graves telles que la sclérose en plaques, l’artérite de Horton, l’hypertension artérielle. Ne négligez aucun symptôme. Un œil qui saute, les paupières qui tremblent ou qui s'ouvrent difficilement, une modification de la vision associée ou non à des maux de tête sont autant de manifestations qui justifient une consultation chez un médecin généraliste ou un ophtalmologiste.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :
La rédaction vous recommande sur Amazon :