L'hypnose ericksonienne

Milton Erickson commence à étudier l'hypnose en 1923 et cherche une technique qui prendrait en compte les différences entre les personnes, et non un procédé unique qui consisterait à diriger un patient plutôt que de l'accompagner dans sa démarche. Selon Erickson, la compréhension du sujet et de ses comportements est une étape indispensable à toute hypnose réussie. Les séances ne doivent pas durer dans le temps et doivent se limiter à des thérapies brèves. L'interrogatoire est donc primordial pour appréhender la prise en charge.

Une séance type d'hypnose ericksonienne

Une fois les données collectées sur la personne à hypnotiser et les objectifs fixés, l'hypnotiseur va commencer à travailler. Il va plonger son sujet en état de transe en lui parlant lentement et à voix basse. Le but est de ralentir le rythme cardiaque, d'obtenir une respiration régulière, de placer la personne dans un état de relaxation intense. Ensuite, dès que la personne est plongée en état hypnotique, la suggestion peut débuter. Il peut s'agir de suggestions positives pour améliorer la confiance en soi, par exemple, ou négatives, pour dégoûter de l'alcool ou du tabac, entre autres. Le nombre de séances en hypnose ericksonienne dépasse rarement 10.

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.